Goo­dyear :  mois de pri­son avec sur­sis re­quis en ap­pel à Amiens

Monaco-Matin - - France -

Vingt quatre mois de pri­son avec sur­sis ont été re­quis, hier, à l’en­contre des huit ex-sa­la­riés de l’usine Goo­dyear ju­gés de­vant la cour d’ap­pel d’Amiens pour avoir sé­ques­tré deux cadres de l’usine pen­dant 30 heures en 2014. Le dé­li­bé­ré se­ra ren­du le 11 jan­vier. Lors de cette sé­ques­tra­tion « la di­gni­té hu­maine a été tou­chée et nous ne pou­vons pas to­lé­rer ce genre de com­por­te­ment quel que soit le contexte », a es­ti­mé l’avo­cat gé­né­ral, Do­mi­nique Tail­har­dat. « Je ne leur ai ja­mais dit qu’ils ne pou­vaient pas sor­tir ! » : les ex-sa­la­riés de l’usine Goo­dyear ont contes­té à la barre avoir sé­ques­tré deux cadres de l’en­tre­prise. Pour­sui­vis pour « sé­ques­tra­tion et vio­lences en réunion », les huit ex-sa­la­riés, dont cinq de la CGT, avaient été re­con­nus cou­pables en pre­mière ins­tance et condam­nés à 24 mois de pri­son dont 9 ferme et le pro­cu­reur avait re­quis deux ans de pri­son dont un an « ferme amé­na­geable ». Comme en pre­mière ins­tance, le pro­cès s’est dé­rou­lé sans plai­gnant : Goo­dyear a re­ti­ré sa plainte, comme les deux cadres concer­nés.

Mé­len­chon, Be­san­ce­not et Ar­thaud

Cette fois, « vous al­lez vous rendre compte que pour au­cun d’entre eux, il n’existe la moindre preuve, le moindre élé­ment ob­jec­tif pour éta­blir qu’il ait eu à être as­so­cié à des évé­ne­ments qua­li­fiables de sé­ques­tra­tion. Et on va ob­te­nir la re­laxe », aaf­fir­mé l’avo­cat des sa­la­riés. Une bonne par­tie de la gauche non gou­ver­ne­men­tale est ve­nue ap­por­ter son sou­tien. JeanLuc Mé­len­chon (Par­ti de gauche) est ar­ri­vé dis­crè­te­ment à 11 h, dé­cla­rant que «ce­quise joue ici est cru­cial ». Olivier Be­san­ce­not (NPA) ou en­core Nathalie Ar­thaud (LO) se sont ex­pri­més au sein d’un « vil­lage mi­li­tant » avec tri­bune et écran géant.

(Pho­to AFP)

Dix mille per­sonnes étaient pré­sentes à l’ex­té­rieur du tri­bu­nal, se­lon un res­pon­sable CGT, cinq mille se­lon la pré­fec­ture.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.