Charlotte, vraie cham­pionne !

Dé­jà meilleure fé­mi­nine en 2013, juste avant la re­mise en route du titre de cham­pionne de France, la Gras­soise Charlotte Dal­mas­so a coif­fé sa pre­mière cou­ronne of­fi­cielle cette sai­son

Monaco-Matin - - Sports - GIL LÉON

On n’est ja­mais si bien ser­vi que par soi-même, pa­raî­til… Alors qu’elle vient de souf­fler ses vingt-cinq bou­gies ce sa­me­di 15 oc­tobre, Charlotte Dal­mas­so s’est ain­si oc­cu­pé dès le mois der­nier de s’of­frir le ca­deau qui lui te­nait le plus à coeur. Sa­crée cham­pionne de France le 3 sep­tembre, au soir du Ral­lye Mont­Blanc Mor­zine, sixième et avant­der­nière manche du ca­len­drier 2016, la Gras­soise chas­sant le chro­no dans le ba­quet d’une Re­nault Clio R3T a en­fin réus­si à coif­fer une cou­ronne hexa­go­nale qui s’était re­fu­sée à elle ces deux der­nières sai­sons. « C’était mon ob­jec­tif de­puis 2014, l’an­née où ce titre a de nou­veau été dé­cer­né », ex­plique la jeune fille dé­çue mais pas abat­tue après ses échecs suc­ces­sifs. « Une am­bi­tion qui cou­lait de source puisque j’avais fi­ni pre­mière du clas­se­ment fé­mi­nin l’an­née pré­cé­dente (en 2013, ndlr). Bon, il m’au­ra fal­lu pa­tien­ter un peu plus que pré­vu. Au­jourd’hui, je suis sur­tout contente pour les fi­dèles par­te­naires qui me font confiance, ain­si que pour l’équipe Pit Stop de mon père. Sans eux, sans lui, sûr que je n’au­rais pas pu par­cou­rir tout ce che­min. »

Qua­rante ans après Mi­chèle Mou­ton

Pour la digne hé­ri­tière de l’an­cien pi­lote Marc Dal­mas­so, la route de la réus­site, en ef­fet, n’a pas été un long fleuve tran­quille. Voi­là deux ans, pour­tant, elle avait failli dé­bou­cher di­rec­te­ment sur la cible vi­sée, au terme d’un âpre duel Après avoir dé­cro­ché le titre na­tio­nal fé­mi­nin sur les pentes du Mont­Blanc (ci-des­sus), Charlotte Dal­mas­so vi­se­ra le top  du Clio RT France Tro­phy le mois pro­chain en terre va­roise.

avec la ri­vale avey­ron­naise Charlotte Ber­ton. « Le titre nous ten­dait les bras au Ral­lye du Var 2014. Hé­las, nous sommes pas­sés à cô­té de jus­tesse. Alors que je comp­tais une di­zaine de se­condes d’avance au dé­part de l’ul­time spé­ciale, la « longue » de Col­lo­brières, un ar­rêt de course juste avant de s’élan­cer a chan­gé la donne. La pluie ne tom­bant plus, sur un re­vê­te­ment as­sé­ché, je fu­sille mes pneus re­taillés

dans la pre­mière par­tie de l’ES. En­suite, l’au­to sous-vire énor­mé­ment. Tou­chette contre un mu­ret. Je pense avoir cre­vé. De quoi concé­der beau­coup de temps en fin de par­cours... et ra­ter le coche d’un rien. Sur le coup, la pi­lule fut dure à di­gé­rer, même si je pense avoir per­du ce titre ailleurs, no­tam­ment au Tou­quet et au Li­mou­sin, où mes sor­ties de route ont pe­sé lourd. » Res­sor­tie du pla­card cette sai­son­là

après une pa­ren­thèse de 24 ans, la cou­ronne fé­mi­nine n’a pas sus­ci­té l’en­goue­ment es­comp­té au sein du cham­pion­nat hexa­go­nal. Pour preuve, celle qui re­joint au­jourd’hui sur les ta­blettes une cer­taine Mi­chèle Mou­ton, cham­pionne puis­sance 3 au tour­nant des se­ven­ties (1974, 1975, 1977) est la pre­mière à dé­plo­rer le manque de concur­rence. « La te­nante du titre (La Dou­biste Sophie Laurent) n’a pas dé­fen­du son bien. Charlotte Ber­ton, elle, n’a dis­pu­té qu’une course, le Rouergue. Bref, compte te­nu de l’avance prise avant le break es­ti­val, il suf­fi­sait de fi­nir le Mont-Blanc pour concré­ti­ser. À mon avis, la meilleure fa­çon d’at­ti­rer plus de filles, ce se­rait d’or­ga­ni­ser une vraie com­pé­ti­tion fé­mi­nine cal­quée sur le cham­pion­nat Ju­nior, où tout le monde se bat­trait à armes égales, au vo­lant de la même voi­ture. Bien sûr, ce­la sup­pose l’im­pli­ca­tion d’un construc­teur. J’avais moi-même lan­cé cette idée il y deux­trois ans. Sans suite... »

Saint-Laurent avant Sainte-Maxime

Le Cri­té­rium des Cé­vennes ayant su­bi les affres de l’an­nu­la­tion, Charlotte Dal­mas­so a main­te­nant le re­gard tour­né vers le Ral­lye du Var (25-27 no­vembre). « Ce se­ra la fi­nale du Clio R3T France Tro­phy », conclut-elle. «Six mois après la sor­tie de route du Ral­lye d’An­tibes que je garde en tra­vers de la gorge, es­pé­rons que cette autre course à do­mi­cile me sou­ri­ra. His­toire de bien la pré­pa­rer, je par­ti­ci­pe­rai ce week-end au 9e Ral­lye Na­tio­nal Alpes d’Azur, en com­pa­gnie de ma soeur Pauline. Par rap­port aux DS3 et 208 que je pi­lo­tais au­pa­ra­vant, la Clio pos­sède des ca­rac­té­ris­tiques dif­fé­rentes. Une fois les bons ré­glages trou­vés et le mode d’em­ploi as­si­mi­lé, elle s’avère as­sez plai­sante à pi­lo­ter. Alors, si tout tourne rond, pour­quoi pas fi­gu­rer dans le top 3 du Tro­phy à Saint-Maxime?»

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.