Mo­bi­li­sés pour net­toyer la mer

Fils de pêche, skate, pneus… Bé­né­voles et pro­fes­sion­nels ont trou­vé ce genre de dé­chêts dans les eaux de Fontvieille lors d’une opé­ra­tion de net­toyage de ces roches au riche bio­tope

Monaco-Matin - - La Une - NICOLASHASSON-FAURÉ nhas­son@ni­ce­ma­tin.fr

De grosses bo­bines de fils s’amon­cellent sur la digue de Fontvieille. Il y a aus­si un skate et une chaise, ron­gés par l’eau de mer. Àcô­té, une­bon­ne­par­tie d’une benne est rem­plie de pneus, de mor­ceaux d’écha­fau­dages… Ilya­peu, tout ça était sous l’eau, du cô­té des Ro­chesSaint-Ni­co­las, à la­sor­tie du port deFont­vieille. De­puis lun­di et jus­qu’à au­jourd’hui, la Di­rec­tionde l’En­vi­ron­ne­ment or­ga­nise un net­toyage de l’en­droit. Une­gran­deo­pé­ra­tion, me­née no­tam­ment avec des plon­geurs bé­né­vo­lesd’institutions (Ca­ra­bi­niers­duP­rince, pom­piers, Di­vi­sionde po­li­ce­ma­ri­time et aé­ro­por­tuaire, Af­fai­res­ma­ri­times, Cen­tres­cien­ti­fique de Mo­na­co, Mu­sée océa­no­gra­phique) oud’as­so­cia­tions – École Bleue, Club d’ex­plo­ra­tion sous-ma­ri­nede Mo­na­co, As­so­cia­tion mo­né­gasque pour la pro­tec­tion de la na­ture. « On es­saye de re­grou­per les bonnes vo­lon­tés de gens qui ont un lien avec la mer » , ré­sume Va­lé­rie Da­ve­net, la di­rec­trice de la di­rec­tion de l’En­vi­ron­ne­ment, sur pla­ce­hier.

« En­che­vê­tre­ment de fils »

Sous l’eau, ils s’oc­cupent no­no­tam­ment de re­mon­ter les filsde pêches aban­don­nés là. Une so­cié­té, Pro­dive, s’oc­cupe des gros dé­chets: mor­ceaux d’écha­fau­dages, pneus… Plu­sieurs élé­ments on­ta­me­né tous­ce­sob­jets­dansl’eau. Par­fois, l’in­ci­visme, avec les bat­te­ries ou les cannes à pêche je­tées en mer. L’in­at­ten­tion, comme avec cer­tains fils de pêche. Les coups de mer, qui peu­vent­pro­je­ter les écha­fau­da­ges­dans l’eau. Alors, il faut fai­re­pas­ser­des­mes­sages: pê­cher­dans « unes­prit de pré­ser­va­tion de l’en­vi­ron­ne­ment » , mettre les fils de pêche dans un sac plu­tôt que dans l’eau, re­gar­der du cô­té des fils de pêche bio­dé­gra­dables… De­la pré­ven­tion, pour ne pas en ar­ri­ver à « un en­che­vê­tre­ment de fils, comme un éche­veau» , qu’avuJac­que­li­neGau­tier-De­ber­nar­di, la di­rec­trice de l’As­so­cia­tion­mo­né­gasque pour la pro­tec­tion de la na­ture (AMPN) quand elle a plon­gé. « Vrai­ment une toile d’arai­gnée » , ap­puie Sté­pha­nie Rey­naud, char­gée de re­cherche au Centre scien­ti­fi­que­deMo­na­co et pré­si­dente de l’AMPN. Et puis le tra­vail est « as­sez phy­sique » : il faut cou­per les fils, les en­le­ver « dé­li­ca­te­ment » et puis tout re­mon­ter. Par­fois par35­mètres de fond. D’au­tant que les Roches Saint-Ni­co­las pré­sentent une belle bio­di­ver­si­té. L’en­droit « sert de­nur­se­rieà­toutes es­pèces de pois­sons » , ex­plique Oli­vier Du­four­neaud, di­rec­teur de la po­li­tique des océansàl’Ins­ti­tu­to­céa­no­gra­phique, quia­lui aus­si plon­gé. Il s’est d’ailleurs­re­trou­vé «face à un beau mé­rou » , une es­pèce pro­té­gée par les au­to­ri­tés. Et, iciauxRo­chesSaint-Ni­co­las, aus­si par l’opé­ra­tionde net­toyage.

(Pho­tos Mi­chael Ale­si)

Des bé­né­voles plongent dans les eaux de Fontvieille, de­puis lun­di et jus­qu’à au­jourd’hui, pour contri­buer à l’opé­ra­tion pro­pre­té des Roches Saint-Ni­co­las.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.