Des pa­tients fra­giles

Monaco-Matin - - Santé -

Les pa­tients hos­pi­ta­li­sés dans l’uni­té de soins conti­nus d’hé­ma­to­lo­gie pour au­to­greffe y re­çoivent un trai­te­ment de chi­mio­thé­ra­pie in­ten­sive pour amé­lio­rer en­core les ré­sul­tats de leur trai­te­ment. Cette der­nière a l’in­con­vé­nient ma­jeur d’être tran­si­toi­re­ment très toxique pour la moelle os­seuse qui fa­brique les élé­ments du sang (glo­bules blancs, glo­bules rouges, pla­quettes) et de pro­vo­quer une pé­riode de grande fra­gi­li­té, l’apla­sie. Pour li­mi­ter cet in­con­vé­nient, on pra­tique une au­to­greffe c’est- àdire qu’on ré­in­jecte au pa­tient ses propres cel­lules souches san­guines préa­la­ble­ment pré­le­vées afin de li­mi­ter les ef­fets dé­lé­tères du trai­te­ment. « Cette ac­ti­vi­té a été mul­ti­pliée par trois entre les an­nées  et . Et en , elle avait dou­blé par rap­port à  » , rap­pe­lait lors de l’inau­gu­ra­tion le Pr Joël Gui­gay, di­rec­teur gé­né­ral du CAL. Il était donc né­ces­saire de dis­po­ser d’une uni­té plus spa­cieuse pou­vant re­ce­voir ces pa­tients du­rant cette phase de leur trai­te­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.