DI­VI­SION D’HON­NEUR (MATCHS EN RE­TARD) Men­ton­mé­ri­tait­mieux

Monaco-Matin - - Sports - PA­TRICK ONIMUS A. D.

En­match en re­tard de la 3e jour­née, Men­ton s’est in­cli­né 3 à 1 hier sur la pe­louse de Sain­teMaxime. Une dé­faite qui re­lègue les Azu­réens à la 8e place du clas­se­ment. Ce re­vers n’est pas vrai­ment mé­ri­té tant les lo­caux ont su faire preuve d’un très grand réa­lisme de­vant le but. Bal­lot­té en pre­mière pé­riode par les Men­ton­nais, Sain­teMaxime a ou­vert le score juste avant la pause, grâce Sainte-Maxime (en ciel et blanc) a été plus réa­liste que le ROSM.

à un ex­ploit in­di­vi­duel de Kof­fi dans la sur­face (1-0, 38’). Au plus mau­vais mo­ment pour les hommes de Ber­ni. C’était très cher payé pour des Ma­ral­pins plu­tôt en­tre­pre­nants. La se­conde pé­riode a dé­mar­ré pied au plan­cher, Cher­kaoui pla­çant sa tête au des­sus. Sur l’ac­tion sui­vante, Car­val­ho-Dias s’en­vo­lait dans les airs au point de pe­nal­ty pour trom­per Sco­lan (1-1, 50’). Une éga­li­sa­tion mé­ri­tée

pour les vi­si­teurs. La suite fut un long ma­no a ma­no avec deux équipes cou­pées en deux. Le KO était dans l’air. Le coa­ching de Ban­di­ni s’est alors ré­vé­lé payant. En ef­fet, Gaz­zoui, Chaouche et Zer­faoui, tous trois en­trés en jeu, ont été dé­ci­sifs. A dix mi­nutes de la fin, Gaz­zoui a dé­li­vré une of­frande dans la sur­face pour Chaouche, qui, d’un su­perbe contrôle, s’em­me­nait le bal­lon sur son pied gauche pour le

DI­VI­SION D'HON­NEUR

mettre sous la barre (2-1, 79’). Me­né 2-1, Men­ton a cou­ra­geu­se­ment je­té ses der­nières forces et s’est fait cueillir dans les ar­rêts de jeu sur un contre ron­de­ment me­né par Bou­re­ghi­da et Dob et conclu par Zar­faoui d’une frappe sous la trans­ver­sale (3-1, 94’). C’était très sé­vère pour Men­ton mais Sain­teMaxime a su fait par­ler son réa­lisme. L’AS Cannes monte en puis­sance. Après un nul en ou­ver­ture fa­ceàEn­doume (0-0) et une vic­toi­reàGe­me­nos (10), elle s’est im­po­sée lar­ge­ment et tout en maî­trise hier face à la ré­serve du Hyères FC (4-0) lors de ce­match en re­tard de la 3e jour­née. Après un dé­but de par­tie où ils se sont ap­pli­qués à prendre le jeu à leur compte et à bien faire tour­ner le cuir, les joueurs de Mi­ckaël Mar­si­glia ont trou­vé une pre­mière fois l’ou­ver­ture : De­nis ré­cu­pé­rait le bal­lon, ser­vait sur le cô­té Scian­dra qui cen­trait par­fai­te­ment sur la tête de l’in­usable Man­dri­chi (1-0, 35’). Un avan­ta­ge­mé­ri­té à la pause. Au re­tour des ves­tiaires, les Va­rois jouaient plus haut et gê­naient un peu plus les Can­nois. Mais ces der­niers­pro­fi­taient alors des es­paces pour se mon­trer dan­ge­reux. Et c’est sur un contre que Len­zi­ni, bien ser­vi par An­zia­ni,

U NA­TIO­NAUX

dou­blait la mise (2-0, 55’). L’ASC pou­vait voir ve­nir et c’est ce qu’elle fai­sait. So­lide der­rière, el­le­pro­fi­tait en­suite de la vi­tesse de Kouakou, en­tré en jeu à vingt mi­nutes de la fin, pour mettre le feu dans la­dé­fense ad­verse. Dès ses pre­miers pas sur le ter­rain, l’an­cien at­ta­quant du Can­net par­tait seul au but pour trom­per le por­tier hyé­rois (3-0, 70’). Il re­met­tait ça en fin de ren­contre sur une ac­tion si­mi­laire (4-0, 84’) et clô­tu­rait la­marque. « Je suis sa­tis­fait du ré­sul­tat et de l’état d’es­prit af­fi­ché par mes joueurs, sou­li­gnait Mar­si­gliaa­près la­par­tie. On est tou­jours très at­ten­du par nos ad­ver­saires et il faut sa­voir se mon­ter pa­tient. On l’a bien fait au­jourd’hui (hier). Mais on doit en­core pro­gres­ser sur plu­sieurs as­pects. On sait où on veut al­ler, on est sur le bon che­min, mais la route est en­core très longue ! ».

U DHR

(Pho­to P. O.)

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.