Les en­tre­pre­neurs azu­réens à l’at­taque du mar­ché chi­nois BtoB

Dans les pas du pré­sident du con­seil ré­gio­nal, une dé­lé­ga­tion d’en­tre­pre­neurs a ac­cu­mu­lé les suc­cès ou les contacts. Mais at­ten­tion, ce n’est pas le nou­vel el­do­ra­do

Monaco-Matin - - L’économie - GRÉ­GO­RY LE­CLERC gle­clerc@ni­ce­ma­tin.fr

Convaincre et im­pres­sion­ner. C’était le but, te­nu, de la mis­sion en Chine or­ga­ni­sée la se­maine der­nière par le con­seil ré­gio­nal, dans les pas de Ch­ris­tian Es­tro­si. L’ob­jec­tif était clair : pro­fi­ter d’un voyage of­fi­ciel conduit en quatre jours à un rythme tré­pi­dant par le pré­sident du con­seil ré­gio­nal pour qu’une tren­taine de PME et grandes en­tre­prises ré­gio­nales, et no­tam­ment azu­réennes, dé­crochent des ren­dez-vous avec des en­tre­pre­neurs. L’en­jeu est im­por­tant. 10% des in­ves­tis­se­ments dans notre ré­gion sont d’ori­gine chi­noise ; 4 % de mieux que la moyenne des ré­gions fran­çaises.

Se vendre à la chi­noise

En vue de fa­ci­li­ter à la fois le tou­risme et les re­la­tions d’af­faires avec l’em­pire duMi­lieu, une ligne aé­rienne Nice-Shan­ghai de­vrait d’ailleurs voir le jour (nos édi­tions du 20 oc­tobre) d’ici deux ans. La pré­sence de Ch­ris­tian Es­tro­si a per­mis de dé­cro­cher un ren­dez­vous chez le n°3 chi­nois de la vente en ligne, au po­ten­tiel de 250 mil­lions de clients : vip.com. L’équi­valent en Chine de Vente pri­vée. Les en­tre­pre­neurs azu­réens ont puse « vendre » dans les lo­caux de ce géant de l’e-com­merce. Et nos Azu­réens ont crâ­ne­ment dé­fen­du leur chance de­vant le­pa­tron, Ar­thur Hong, par­fai­te­ment bi­lingue en fran­çais. À l’image de Phi­lippe Pey­rard (an­cien di­rec­teur gé­né­ral d’Atol), fon­da­teur de la so­cié­té ni­çoise Ell­cie Heal­thy, qui pro­pose des lu­nettes connec- tées. Elles trans­mettent des in­for­ma­tions sur la san­té de son dé­ten­teur grâce à une mul­ti­tude de cap­teurs. Phi­lippe Pey­rard s’est lan­cé au mi­cro, a qua­li­fié la tech­no­po­lede So­phia An­ti­po­lis de « Si­li­con Val­ley fran­çaise » eta­même in­vi­té le pré­sident de vip.com à ren­trer dans son pro­chain tour de table fi­nan­cier ! Les ca­lis­sons Le Roy Re­né d’Aix-en-Pro­vence ont par ailleurs sé­duit vip.com. Autre suc­cès, les avan­cées po­si­ti­vesde la so­cié­téQue­chen, prête à in­ves­tir 200 mil­lions d’eu­rosà Fos­sur-Mer (notre édi­tion du 16 oc­tobre). Iq­sim, une PME de Val­bonne, aé­ga­le­ment très bien ti­ré son épin- gle du jeu. Elle pro­pose des so­lu­tions pour ré­duire les coûts, viaun rou­teur, quand des voya­geurs doivent ac­cé­der à In­ter­net à l’étran­ger. MarcLo­ren­zi, di­rec­teur, a ain­si mul­ti­plié des contacts fruc­tueux qui de­vraient per­met­tre­de­dé­bou­cher sur des contrats dans les trois pro­chains mois. Cette se­maine en Chine au­ra, c’est in­dé­niable, été un suc­cès éco­no­mique. Même si, comme le sou­ligne Cé­dricMes­si­na, fon­da­teur de la star­tup my­coach, « Ce n’est pas le nou­vel el­do­ra­do. Il faut y al­ler avec beau­coup d’hu­mi­li­té. »

(D.R.)

Une cin­quan­taine de per­sonnes consti­tuait la dé­lé­ga­tion, dont une tren­taine d’en­tre­prises. Ici, Phil­lipe Pey­rard pré­sen­tant son bu­si­ness au pa­tron du site chi­nois vip.com­qui pèse  mil­lions de clients.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.