« Jungle » de Ca­lais : dé­but du dé­blaie­ment des abris

La des­truc­tion des ca­banes du plus grand bi­don­ville de France a com­men­cé, hier, dans une par­tie du cam­pe­ment qui conti­nuait de se vi­der à un rythme moindre

Monaco-Matin - - France -

Au to­tal, 4014 per­sonnes ont été « mises à l’abri » en deux jours, se­lon les mi­nis­tères de l’In­té­rieur et du Lo­ge­ment, sur les 6400 à 8100 mi­grants que comp­tait la « Jungle ». La plu­part d’entre eux viennent d’Af­gha­nis­tan, du Sou­dan ou d’Ery­thrée. La des­truc­tion des ca­banes et abris de la « Jungle » de Ca­lais dé­ser­tés par les mi­grants, signe de la dé­ter­mi­na­tion du gou­ver­ne­ment d’en fi­nir avec le plus grand bi­don­ville de France, a dé­bu­té, hier, dans une par­tie du cam­pe­ment, qui conti­nuait de se vi­der, à un rythme tou­te­fois moindre.

Pied de biche et tron­çon­neuse

En deux jours, 3242 ma­jeurs ont quit­té le camp en­bus et 772mi­neurs ont été re­lo­gés dans les conte­neurs du centre d’ac­cueil pro­vi­soire (CAP) ; 1 264 ma­jeurs et 372 mi­neurs sur la seule jour­née d’hier. À la main, ai­dés d’un pied de biche et d’une tron­çon­neuse, des ou­vriers d’une en­tre­prise de net­toyage, en com­bi­nai­son orange fluo En dé­but de soi­rée, plu­sieurs in­cen­dies ont eu lieu au nord de la « Jungle ». Un ca­mion de pom­piers est en­tré dans le camp es­cor­té par des CRS.

avec­cas­queet gants de pro­tec­tion, ont com­men­céà­dé­blayer, de 15hà 18h, tentes et ca­banes. Sur le chan­tier, une pe­tite trac­to­pelle était uti­li­sée uni-

que­ment pour dé­ver­ser les dé­bris dans des bennes, l’idée étant de ne pas don­ner l’image d’une des­truc­tion for­cée. L’opé­ra­tion, pro­té­gée pa­rune com­pa­gnie de

CRS, adé­bu­té au­tour duCAP car « c’est là que vivent les mi­neurs » et « nous vou­lons sé­cu­ri­ser » les alen­tours, aex­pli­qué la pré­fète du Pas-deCa­laisFa­bienne Buc­cio, chef d’or­chestre de l’opé­ra­tion. Des « ma­rau­deurs [équipes de re­pré­sen­tants des ser­vices de l’Etat, ndlr] entrent d’abord dans chaque tente pour voir s’il y a en­core des gens » et, si oui, les ex­hor­ter à par­tir, a-t-elle ajou­té. Cer­tains mi­grants sem­blaient té­ta­ni­sés de­vant l’opé­ra­tion.

« J’irai me ca­cher plus loin »

D’autres as­su­raient vou­loir mon­ter dans un car, sans en avoir l’in­ten­tion réelle : « Je veux res­ter ici, j’irai me ca­cher plus loin » , ex­pli­quait un Éry­thréen. « Ils m’ont juste dit d’al­ler prendre les bus, car ils al­laient ra­ser la Jungle » ,a dé­cla­ré Ali, un Pa­kis­ta­nais. Au dé­but des tra­vaux, deux in­cen­dies, l’un d’une mai­son­nette, l’autre d’un abri, se sont pro­duits qua­si si­mul­ta­né­ment près­duCAP, ra­pi­de­ment­maî­tri­sés. En dé­but de soi­rée, plu­sieurs in­cen­dies ont éga­le­ment eu lieu au nord de la « Jungle » et un ca­mion de pom­piers est en­tré dans le camp es­cor­té par une bonne di­zaine de CRS avec gaz la­cry­mo­gène à la­main.

(Pho­to AFP)

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.