La phrase

Monaco-Matin - - Monde -

OOn ne peut pas nous for­cer à cé­der sous la pres­sion. » Le chef du gou­ver­ne­ment wallon PaulMa­gnette a ré­agi, hier, sur l’ac­cord de libre-échan­geentre l’UEet le Ca­na­da (CETA), dont la si­gna­ture, pré­vue de­main, est tou­jours blo­quée par le manque d’una­ni­mi­téenBel­gique.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.