MOI, DA­NIEL BLAKE

Monaco-Matin - - Détente -

Notre avis : De Ken Loach (GB). Avec Dave Johns, Hay­ley Squires, Dy­lanMcKier­nan. Du­rée:  h . Genre: Drame.

Bien qu’ayant an­non­cé sa re­traite, KenLoach(80ans et tou­tes­ses­dents) a re­pris sa ca­mé­ra pour fil­mer l’his­toire de Da­niel Blake, un quin­qua­gé­nai­rean­glais, en ar­rêt ma­la­die pour la pre­mière fois de sa vie, qui va dé­cou­vrir l’in­hu­ma­ni­té des ser­vices so­ciaux de­son­pays. Bien luie­na­pris­puis­qu’il si­gnea­vecMoi, Da­niel Bla­keun­deses films les plus dé­chi­rants, cou­ron­né d’une Palme d’or à Cannes en mai der­nier...

On croyaitque vous aviez pris votre re­traite? J’ai vrai­ment dit ça sans ré­flé­chir. Il ya en­core énor­mé­ment d’his­toires à ra­con­ter et de­per­son­nages à faire vivre à l’écran…

Pour­quoi cet­te­his­toire-là, pré­ci­sé­ment? Dans nos re­cherches avec Paul La­ver­ty (son­co-scé­na­riste ha­bi­tuel, ndlr), le thè­medes gens pié­gés­par une­bu­reau­cra­tie­de­plu­sen­plus bru­tale re­ve­nait sou­vent. On a re­cueilli beau­coup d’his­toires, dont cel­le­de­ce­thom­me­qui n’avait pas­puse rendre à la­con­vo­ca­tion­du Po­leEm­ploi par­ce­qu’il en­ter­rait son père et qu’on a ra­dié san­sen te­nir compte. Ons’est dit qu’il fal­lait qu’on ra­conte une his­toi­re­com­me­celle-là. Pour­mon­trer ce que les gens en­durent...

Est-ce la co­lè­reou l’amour

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.