Hol­lande jus­ti­fie son éven­tuelle can­di­da­ture en cé­lé­brant Mit­ter­rand

Monaco-Matin - - France/monde -

D’une pierre deux coups. A l’oc­ca­sion du cen­tième an­ni­ver­saire de la nais­sance du seu­lau­tre­pré­sident so­cia­liste de laVe Ré­pu­blique, Fran­çois Hol­lan­dea­cé­lé­bré hier la mé­moire de Fran­çois Mit­ter­rand… pour mieux par­ler de lui-même et de 2017. De­vant laMit­ter­ran­die réunie au grand com­plet ou presque sous la Py­ra­mide du Louvre, le­chef de l’État s’est pro­je­té dans l’ave­nir en se sou­ve­nant du pas­sé. « A la gauche, à toute la gauche, [Mit­ter­rand] laisse un tes­ta­ment dé­ci­sif, se ras­sem­bler pour gou­ver­ner et gou­ver­ner pour ré­for­mer et chan­ger le pays » , a-t-il lan­cé sous les ap­plau­dis­se­ments, dans une clai­real­lu­sio­naux en­jeux de la pro­chaine pré­si­den­tielle.

Claude Bar­to­lone fait faux bond

Puis, de nou­veau ap­plau­di, il a évo­qué sa propre im­po­pu­la­ri­té dans un de­mi-sou­rire: « Faut-il rap­pe­ler ce que Fran­çoisMit­ter­ran­da­pu su­bir de cri­tiques, de contes­ta­tions, d’ou­trages, d’ou­trances? » Il a créé le RMI, laCSG ou l’im­pôt sur la for­tune, « ce­lui-là­même que l’on­vou­drait ici ou là sup­pri­mer » , a-t-il pour­sui­vi, dans une al­lu­sion cette fois aux pro­grammes de la plu­part des can­di­dats à la pri­maire de la droite. Seule couac: Claude Bar­to­lo­nea­quit­té les lieux avant le dis­cours du chef de l’État. Le pré­si­dentde l’As­sem­blée na­tio­nale avait été ul­cé­ré par les pro­pos rap­por­tés dans Un Pré­sident ne de­vrait pas dire ça…, où Fran­çois Hol­lande es­ti­mait qu’il n’avait « pas l’en­ver­gure » pour être Pre­mier mi­nistre. Et avait dé­jà ré­pli­qué, mar­di, en s’alar­mant d’un ac­tuel « pro­blème d’in­car­na­tion » de la fonc­tion pré­si­den­tielle. 1. Ou­tre­deuxen­fants­deF­ran­çoisMit­ter­rand, Ma­za­rine et Gil­bert, de nom­breux proches, mi­nis­tre­set­col­la­bo­ra­teurs­du­pré­si­dent­dé­funt étaient­pré­sents: Ro­bertBa­din­ter, Pier­reJoxe, Jack Lang, Jacques At­ta­li, Jean-Luc Mé­len­chon, Jean-Pier­reC­he­vè­ne­ment, Mi­chel Cha­rasse, Laurent Fa­bius, Jean-Louis Bian­co, Hu­bert Vé­drine, Claude Bar­to­lone, Lio­nel Jos­pin, Edith Cres­son…

(Photo AFP)

Le centenaire de la nais­sance de Fran­çois Mit­ter­rand a été fê­té hier sous la Py­ra­mide du Louvre, en pré­sence entre autres du fils du dé­funt chef d’Etat, Gil­bert Mit­ter­rand.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.