  mi­grants sont morts en Mé­di­ter­ra­née en 

Monaco-Matin - - France/monde -

Vingt-neuf mi­grants ont été re­trou­vés morts dans la­nuit de mar­di à mer­cre­di dans un mé­lange d’essence et d’eau de mer au fond d’un ca­not sur­char­gé en Mé­di­ter­ra­née, der­nière tra­gé­die en date d’une longue sé­rie. « Au moins 3 800 per­sonnes ont pé­ri ou ont dis­pa­ruen­mer Mé­di­ter­ra­née de­puis le dé­but de l’an­née, soit le bi­lan le plus éle­vé ja­mais en­re­gis­tré » ,a dé­cla­ré William Spind­ler, porte-pa­role du Haut com­mis­sa­riat de l’ONUaux ré­fu­giés. En 2015, le bi­lan avait été de 3 771 morts.

Les tra­ver­sées de plus en plus meur­trières

En­co­re­plus in­quié­tant : plus d’un mil­lion de per­sonnes avaient alors ten­té l’aven­ture, contre­quelque330 000 cette an­née, mar­quée par un net coup de frein sur les côtes grecques après l’ac- cord en mars entre l’Union eu­ro­péenne et la Tur­quie. Le taux de dé­cès est donc pas­sé de un pour 269 l’an der­nier à un pour 88 en 2016, ar­ri­vant même à un pour 47 sur la route de Mé­di­ter­ra­née cen­trale, entre la Li­bye -- et dans une moin­dre­me­sure l’Egypte -- et l’Ita­lie. Et la mul­ti­pli­ca­tion des na­vires de se­cours pa­trouillant en face de la Li­bye n’y fait rien: les condi­tions­dans les­quelles les pas- seurs font par­tir les mi­grants tuent en quelques heures. D’au­tant que le phé­no­mène des dé­parts­par vagues s’est ac­cen­tué cette an­née. Or si se­cou­rir des mil­liers­de­per­sonnes le­mê­me­jour est dé­jà dif­fi­cile, en se­cou­rir en­core des mil­liers d’autres dès le len­de­main, quand les na­vi­res­de­se­cours sont en route pour conduire les premiers en Ita­lie, consti­tue un dé­fi ex­trê­me­ment dif­fi­cile à re­le­ver.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.