Pe­tits chan­teurs de Vienne: un concert pour la­paix

Ce choeur de gar­çons, qui est le plus cé­lèbre du monde, s’est pro­duit mer­cre­di soir à l’opé­ra

Monaco-Matin - - Monaco Et Sa Région - AN­DRÉ PEYREGNE

Qu’y a-t-il de plus émou­vant qu’un en­fant qui chante ? Plu­sieurs en­fants qui chantent ! Avec les Pe­tits chan­teurs de Vienne, on est ser­vi. C’est le choeur de gar­çons le plus cé­lèbre du monde. Re­mar­quez, avec nos Pe­tits chan­teurs de Mo­na­co, on est éga­le­ment heu­reux. Les pe­tits Vien­nois se sont pro­duits mer­cre­di soir sous les ors de la Salle Gar­nier avec le Phil­har­mo­nique de Monte-Car­lo di­ri­gé par le très bon chef Ch­ris­tian Ar­ming. Le concert avait été or­ga­ni­sé avec l’aide des Amis du Phil­har­mo­nique. Comme on était au soir de la Fête na­tio­nale au­tri­chienne, les Pe­tits Chan­teurs ont in­ter­pré­té l’hymne de leur pays, après quoi l’or­chestre a ré­pon­du avec l’hymne mo­né­gasque. Le pu­blic s’est en­suite ras­sis pour en­tendre la Messe à Thérèse de Haydn – oeuvre qui fut écrite par le grand com­po­si­teur du XVIIIe pour la femme de l’em­pe­reur Jo­seph II, pré­ci­sé­ment nom­mée Thérèse.

Les Pe­tits chan­teurs de Mo­na­co pré­sents

Deux ran­gées de gar­çons en che­mi­siers blancs et cols ma­rins se dres­sant au fond de la scène, der- rière l’or­chestre, ont fait mon­ter leurs voix d’anges vers le ciel. De leur chant ai­lé, lé­ger et pâle, ils ont fait en­tendre les « Cre­do », « Glo­ria » et « Agnus Dei ». Ces en­fants étaient des mes­sa­gers de paix. Ce­la étant, ce fut une er­reur de confier à deux d’entre eux les par- ties de so­pra­no et de mez­zo du qua­tuor so­liste, car leurs voix étaient trop té­nues par rap­port à celles des deux hommes qui, dans ce qua­tuor so­liste, as­su­raient les par­ties de té­nor et de ba­ry­ton. Dans la salle, par­mi le pu­blic, les Pe­tits chan­teurs de Mo­na­co étaient ve­nus les en­tendre. Belle et af­fec­tueuse marque de confra­ter­ni­té ! Eux aus­si chantent au­tour du monde et sont des am­bas­sa­deurs de la paix. Ah si tous les en­fants chan­teurs du monde pou­vaient se don­ner la main…

(Photo A.P.)

Deux ran­gées de gar­çons, dres­sés der­rière l’or­chestre, en che­mi­siers blancs et cols ma­rins, ont en­ton­né des « Glo­ria », « Cre­do » et « Agnus Dei ».

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.