Ca­lais : la « Jungle » en cours de dé­mo­li­tion

Monaco-Matin - - France/monde -

Les pel­le­teuses sont en­trées en ac­tion, hier ma­tin, pour ra­ser la « Jungle » de Ca­lais, qua­si­ment dé­ser­tée, mais la zone res­tait un carrefour de mi­grants, entre can­di­dats au dé­part vers des centres d’ac­cueil et ceux bien dé­ci­dés à pas­ser en Angleterre. La « Jungle », où vingt dé­parts de feu ont eu lieu du­rant la nuit, se­lon la pré­fec­ture, a com­men­cé à être ra­sée vers 8 h 30, a consta­té un jour­na­liste de l’Agence Fran­ceP­resse. Ob­jec­tif: faire place nette le plus vite pos­sible pour évi­ter tout « ap­pel d’air », a ex­pli­qué la pré­fète Fa­bienne Buc­cio, car « on a com­men­cé à voir ar­ri­ver des mi­grants d’Al­le­magne, de Pa­ris et d’ailleurs ». Ces tra­vaux se­ront ter­mi­nés « lun­di soir » , a ajou­té la re­pré­sen­tante de l’Etat dans le Pasde-Ca­lais. Ils se dé­roulent sous la pro­tec­tion des forces de l’ordre, qui ne laissent plus en­trer les mi­grants dans la « Jungle » mais leur per­mettent de sor­tir. Entre 6 400 et 8 100 per­sonnes y vi­vaient en­core la se­maine der­nière, prin­ci­pa­le­ment ve­nues d’Af­gha­nis­tan, du Sou­dan et d’Ery­thrée. Au to­tal, 6 000 mi­grants sont « pas­sés par le sas » mis en place lun­di au dé­but de l’opé­ra­tion d’éva­cua­tion et fer­mé mer­cre­di soir, se­lon la pré­fète. Peu avant le dé­but du dé­blaie­ment, une cen­taine de mi­grants se sont mas­sés de­vant le centre de tran­sit. Ils se disent tous mi­neurs, dans l’es­poir d’être ac­cueillis en Grande-Bre­tagne. Mais ce sas est dé­sor­mais fer­mé « et ne rou­vri­ra pas » , a mar­te­lé la pré­fète. « Nous n’avons pas vo­ca­tion à de­ve­nir un sas d’en­trée vers tous les CAO [centres d’ac­cueil et d’orien­ta­tion, ndlr] de France », a in­sis­té Mme Buc­cio.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.