As­ton Mar­tin V Van­tage N : old school

Monaco-Matin - - L’auto-moto - DE­NIS CAR­REAUX dcar­reaux@ni­ce­ma­tin.fr

Au­mo­ment où As­ton tourne une page de son his­toire en lan­çant la très at­ten­due DB 11, il est bon de ré­vi­ser ses clas­siques en se glis­sant dans le ba­quet d’une As­ton old school, l’in­tem­po­relle V8 Van­tage, bien­tôt onze ans d’âge. Pas n’im­porte la­quelle : la ver­sion N 430, ex­clu­sive et lé­gè­re­ment al­lé­gée (20 kg), qui offre tout ce qu’on peut at­tendre de spor­ti­vi­té de la part d’une en­fant de Gay­don. Avant d’in­sé­rer la clé cris­tal au som­met de la planche de bord, im­pos­sible de ne pas mar­quer un temps d’ar­rêt de­vant les lignes de ce som­met de l’au­to­mo­bile contem­po­raine. Un mé­lange sub­til de dis­cré­tion, d’agres­si­vi­té et de dis­tinc­tion. Les signes disc­tinc­tifs, bi­co­lores, de laN430 donnent un pe­tit coup de jeune à l’en­semble. L’en­tou­rage de ca­landre blanc, jaune ou orange, les étriers de freins, les arches de toit, les rétros : de pe­tites touches qui per­mettent de se dis­tin­guer du com­mun des pro­prié­taires d’As­ton sur le par­king d’un Re­lais & Châ­teaux. Constat iden­tique à l’in­té­rieur où de lé­gères sur­pi­qûres jaunes viennent sou­li­gner la no­bles­sede l’al­can­ta­ra et du cuir des deux ba­quets. Ah, les ha­bi­tacles d’As­ton ! Pas la moindre faute de goût. Le­charme du « fait main ». Le sou­ci du dé­tail avec cette cas­quette en al­can­ta­ra au des­sus du com­bi­né d’ins­tru­men­ta­tion. Une agréable sen­sa­tion de raf­fi­ne­ment si dif­fé­rente du luxe par­fois clin­quant de cer­taines spor­tives teu­tones. Bonne nou­velle : bien qu’en fin de car­rière, la Van­tage V8 bé­né­fi­cie de­puis peu d’un en­semble mul­ti­me­dia­mo­der­ni­sé et de com­mandes tac­tiles qui sim­pli­fient la ma­ni­pu­la­tion de la clim et du GPS. Sur la route, le charme de laN430 n’agit pas aus­si ra­pi­de­ment. Si la mu­si­ca­li­té du V8 4.7l at­mo­sphé­ri- que de 436 ch ré­jouit d’em­blée les oreilles, les pre­miers ki­lo­mètres dé­çoivent. Old school, la Van­tage N430, l’est en ef­fet aus­si par sa boîte ro­bo­ti­sée simple em­brayage à sept rap­ports qui ac­cuse une bonne dé­cen­nie de re­tard. Il faut s’ha­bi­tuer (ou se ré­ha­bi­tuer) aux à-coups et à un fonc­tion­ne­ment bru­tal qui nous donne l’im­pres­sion de pi­lo­ter une au­to de course. Dans le fond, ce n’est pas to­ta­le­ment faux. Dès lors qu’on aban­donne le mode au­to pour prendre le contrôle avec les (grandes) pa­lettes au vo­lant et qu’on dé­cide de faire une croix la pre­mière moi­tié du compte-tours, la boîte Sport­shift de­vient ef­fi­cace et presque fluide. En ré­su­mé : la­ville, non, les routes de mon­tagne ou les cir­cuits, oui ! Sans pos­sé­der l’ef­fi­ca­ci­té d’une Porsche 911 ou d’une Au­di R8, la Van­tage N (comme Nür­bur­gring) 430 est une spor­tive qui se pi­lote plus qu’elle ne se conduit. Di­rec­tion ferme, frei­nage cos­tau­det en­du­rant, al­longe du V8, train avant mor­dant, équi­libre des masses : les sen­sa­tions sont au ren­dez­vous. C’est pour ça qu’on l’aime, cette N 430, et qu’on se ver­rait bien si­gner un pe­tit chèque de 125 000 et des pous­sières pour se faire re­mettre cette fa­meuse clé cris­tal si dé­li­cieu­se­ment old school. Dé­jà col­lec­tor, la N4 30 !

(Photo As­ton-Mar­tin)

L’As­ton Van­tage, un clas­sique de l’au­to­mo­bile contem­po­raine.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.