Pro­tec­tion bien or­don­née...

Monaco-Matin - - Détente -

Les «voi­sins vi­gi­lants», ra­meu­tés par les gen­dar­me­ries des Alpes-Ma­ri­times, ont en­core ou­vert l’oeil et le bon. Aler­tés par des plaques d’im­ma­tri­cu­la­tion vi­si­ble­ment tra­fi­quées, l’un d’eux a dé­li­vré, mer­cre­di, l’hô­te­lière kid­nap­pée. Dé­jà, avant les va­cances – et cette fois à Pa­ris – un com­mer­çant mé­fiant avait re­mar­qué la pré­sence dans sa rue d’un vé­hi­cule al­lu­mé jour et nuit, à l’in­té­rieur du­quel on de­vait dé­cou­vrir des bom­bones de gaz des­ti­nées à ex­plo­ser de­vant Notre-Dame- de-Pa­ris. Cette vi­gi­lance ci­toyenne ren­force une Garde na­tio­nale fai­sant sor­tir les ré­ser­vistes de leur ré­serve. Elle est de bonne au­gure au mo­ment où en plus de l’au­to­pro­tec­tion on pro­met aux po­li­ciers en co­lère des vé­hi­cules blin­dés ain­si que la li­vrai­son de gi­lets pare-balles in­di­vi­duels qui leur per­met­tront de ne plus être obli­gés, leur ser­vice ache­vé, de ra­me­ner un co­pain de tra­vail à la mai­son. Pour l’heure, la co­hé­sion na­tio­nale et la mo­bi­li­sa­tion des bonnes vo­lon­tés ne sont donc plus me­na­cées que par la pro­messe for­mu­lée par tous les can­di­dats de la droite de sup­pri­mer l’im­pôt sur la for­tune (ISF). Or, les % de Fran­çais omis de cet al­lè­ge­ment fis­cal se re­crutent très lo­gi­que­ment par­mi ceux qui n’ac­quittent pas l’ISF. Il suf­fi­rait d’aug­men­ter les re­ve­nus de ces der­niers pour qu’ils re­joignent le camp ad­verse avec le­quel, très vite, ils se so­li­da­ri­se­raient.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.