Une jour­née en cam­pagne

Monaco-Matin - - France -

HOL­LANDE RECADREVALLS…

Ce n’est pas­du­ni­veau du « Je­dé­cide, il exé­cute » as­sas­sin de Jacques Chi­rac en­vers Ni­co­las Sar­ko­zy, mais… « Cha­cun doit être à sa tâche. Moi, je suis à la­mienne, leP­re­mier­mi­nistre aus­si, et nous­de­vons ré­gler les grands su­jets qui pré­oc­cupent les Fran­çais. » In­ter­ro­gé hier sur la « co­lère » ex­pri­mée la veille­par Ma­nuel Valls au su­jetdes confi­dences du pré­sident de la Ré­pu­blique, Fran­çois Hol­lan­dea­ba­layé le su­jet d’un re­vers de la main: « Le reste, ce sont des com­men­taires qui ne peuvent pas s’ajou­teràdes com­men­taires. C’est trop im­por- tant de di­ri­ger le pays en­ce­mo­ment. Moi, je n’ai pas d’au­tre­préoc­cu­pa­tion. » Abon en­ten­deur…

…QUI PRA­TIQUE L’AU­TO-DÉRISION

Du reste, il faut croi­reque le lo­ca­taire de Ma­ti­gnon, qui a ces der­niers temps lan­cé une of­fen­sive tous azi­muts pour se po­ser en re­cours in­con­tour­na­bleà­gauche au cas où Fran­çois Hol­lande choi­si­rait de­ne­pas se re­pré­sen­ter, a dé­ci­dé de le­ver un peu le pied. Ac­tuel­le­ment en tour­née en Afrique de l’Ouest, le Pre­mier­mi­nis­tren’a pas hé­si­té à iro­ni­ser hier sur son ave­nir po­li­tique. In­vi­téà­dé­voi­ler une plaque à l’oc­ca­sion de l’inau­gu­ra­tion de l’agran­dis­se­ment de l’école fran­çaise de Lo­mé, au To­go, il a lan­cé, à l’adres­sede son ho­mo­logue to­go­lais, Ko­mi Sé­lom Klas­sou : « Main­te­nant, nos noms se­ront là à tout ja­mais. Dans quelques an­nées, ils de­man­de­ront: “Mais qui étaitMa­nuel Valls?” » , a-t-il plai­san­té.

SAR­KO­ZY ET BAY­ROU, MEILLEURS EN­NE­MIS

Pen­dant ce temps, à droi­teet au centre, on res­sort les cou­teaux. Dans une dia­tribe pu­bliée hier sur son compte Fa­ce­book, Fran­çois Bay­rou ré­pond aux at­taques du clan Sar­ko­zy. La se­maine der­nière, dans Le Jour­nal du di­manche,  élus sou­tiens de l’an­cien Pré­sident ont co­si­gnéu­nap­pel « pour une pri­mai­rede la clar­té » dans la­quelle Alain Jup­pé et son sou­tienF­ran­çois Bay­rou sont mon­trés du doigt: « re­tour op­por­tu­niste » , « com­pro­mis­sion idéo­lo­gique »… Pas fran­che­ment du goût du mai­re­dePau, qui dé­non­ceen re­tour une « ob­ses­sion Bay­rou » chezNi­co­las Sar­ko­zy. Le­quel, se­lon lui, conçoit le pou­voir comme une « do­mi­na­tion » , es­ti­meque la « conquête des élec­teurs se­paie par l’hys­té­rie » et di­vise les Fran­çais pour « as­seoir son pou­voir » , en­treautres joyeu­se­tés. On at­tend le­pro­chain round...

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.