« J’ai très vite pro­gres­sé car je pre­nais plai­sir à pra­ti­quer cette dis­ci­pline »

Monaco-Matin - - Autour De Monaco - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR S.W.

Âgé de 29 ans, Fran­çois Ra­gols­ki a rem­por­té le titre de cham­pion du monde 2016 de vol­tige en pa­ra­pen­teàAn­ne­cy. C’était en­sep­tem­bre­der­nier. Ses­cho­ré­gra­phies acro­ba­tiques dansles airs sub­juguent le pu­blic. Vé­ri­table « show-man », le Di­gnois est éga­le­ment le pro­ta­go­niste d’une web­sé­rie (1) hu­mo­ris­ti­que­des­ti­née à pré­sen­ter le pa­ra­pente dif­fé­rem­ment. On peut le voir no­tam­ment ra­ser le sol du pont de Sa­vines-leLac (Hautes-Alpes) en pa­ra­pente et à toute vi­tesse. ÀRo­que­brune, il ten­te­ra­de­rem­por­ter un nou­veau titre. Il évoque son par­cours et sa pro­gres­sion de vol- ti­geurs vers les som­mets.

Com­ment sen­tez-vous cette com­pé­ti­tion­na­tio­nale? J’ai pris du re­tar­det vais de­voir être concen­tré pour re­ve­nir en tête. Évi­dem­ment, j’es­père res­ter en tête du po­dium.

On dit que­vous êtes un ar­tiste de la vol­tige… quel est votre par­cours? Dé­jà, ça ne vient pas tout seul, il faut s’en­traî­ner seul et être­pa­tient. J’ai com­men­cé le pa­ra­pen­teen  et la vol­tige deux ans­plus tard. Je ne­me­suis pas fixé des ob­jec­tif­spour sa­voir faire telle ou telle fi­gure. Je n’ai pas­brû­lé les éta­pe­set fi­na­le­ment j’ai très vite pro­gres­sé parce que je pre­nais plai­sir à pra­ti­quer cet­te­dis­ci­pline.

Avec de l’en­traî­ne­ment tout­de­même… Oui, je suis par­ti auC­hi­li et en Es­pa­gne­pour ac­cé­lé­rer­ma pro­gres­sion. En , j’ai par­ti­ci­pé au cham­pion­nat de­cou­pe­du mon­deenAu­triche. À l’époque, j’étais ar­ri­vé  esur une qua­ran­taine de pi­lotes. Puis, j’ai fait toutes les manches de coupes du­monde jus­qu’àcelle d’An­ne­cyen­sep­tembre der­nier. Des frayeurs par­fois? Ca peut ar­ri­ver, no­tam­ment à cause des condi­tions cli­ma­tiques. C’est pour­quoi il faut être ob­jec­tif sur son ni­veau et connaître ses li­mites.

Au­jourd’hui vous ar­ri­vez à faire toutes les fi­gures? C’est com­pli­qué­car, fi­na­le­ment, il y acons­tam­ment des nou­velles qui se créent et ce n’est pas évident d’êtreau top. Mais j’ar­ri­veà­mettre ma­pat­te­par exemple j’ai ima­gi­né le Cork twis­té, une fi­gu­reoù l’on part en­vrille la tête en bas.

Une fi­gure idéale à réa­li­ser sur le Oui c’est vrai. En plus, le­si­teest vrai­ment­ma­gni­fique avec un vrai po­ten­tiel. De plus, les or­ga­ni­sa­teurs ont vrai­ment un très bo­nes­prit. Il se­prête tout à fait à un cham­pion­nat na­tio­nal voire in­ter­na­tio­nal.

Et après la com­pé­ti­tion, quel est le pro­chain ob­jec­tif? Ce se­ra le cham­pion­nat du monde l’an­née pro­chaine. L’hi­ver je me re­pose et je re­de­viens mo­ni­teur de ski. Web-sé­rie: Don’ttryi­tatHome.

site de Roquebrune, non?

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.