La ga­lère en gare deMo­na­co

Monaco-Matin - - Côte D’azur - N.H.-F. nhas­son@ni­ce­ma­tin.fr

Àchaque fois, la même scène se ré­pète. Un voya­geur entre dans la gare deMo­na­co. Il lève les yeux vers le pan­neau d’af­fi­chage. « En rai­son de l’agres­sion d’un contrô­leur, la cir­cu­la­tion des trains est for­te­ment per­tur­bée. Nous in­vi­tons les voya­geurs à em­prun­ter les lignes de bus 100 ou nos bus de sub­sti­tu­tion au dé­bar­ca­dère », y-est-il in­di­qué. Et puis le voya­geur souffle de dé­pit. Plus haut, juste avant de mon­ter sur les quais, un autre pan­neau donne des in­for­ma­tions sur les pro­chaines ar­ri­vées, hier peu après 17 heures. Une suc­ces­sion d’ho­raires, de des­ti­na­tions, et à chaque fois la même an­no­ta­tion: « Sup­pri­mé » .

« Ce n’est pas très juste »

Plus l’heure tourne, plus des voya­geurs ar­rivent en di­rec­tion de la gare. Lo­gique: c’est le mau­vais ho­raire. Ce­lui des sor­ties de bu­reaux et du re­tour des tou­ristes en­di­rec­tion de Nice. Dans les haut-par­leurs, un mes­sage conseille d’em­prun­ter le bus. La so­lu­tion ne convainc pas vrai­ment Per­rine. ANice, le bus s’ar­rête loin de chez elle, et puis elle paye un abon­ne­ment de train. Du coup, celle qui étu­dieàMo­na­co s’est as­sise sur le quai, le Fi­nan­cial Times sous les yeux. Elle prend son mal en pa­tience. Le bus 100, Wei-Ming ne l’em­prun­te­ra pas non plus. « On en a vu plu­sieurs pas­ser, mais ils étaient tous com­plets » , dit le tren­te­naire ve­nu de Pa­ris, de­vant sa va­lise à rou­lettes. Comme beau­coup de monde dans la gare, il ne com­prend pas très bien cet ar­rêt des trains: « Ce n’est pas très juste » , com­mente-t-il so­bre­ment. À cô­té de l’ar­rêt de bus où doit jus­te­ment pas­ser le nu­mé­ro 100, Pa­trick at­tend. Et le quin­qua n’y croit pas trop : le der­nier bus était bon­dé. Il prend le train entre Nice, où il vit, et Mo­na­co, où il tra­vaille. Et Pa­trick est fa­ta­liste: entre les grèves et les re­tards, « ce n’est pas la pre­mière fois que ça ar­rive » . Il re­tourne vers la gare, voir s’il pour­ra em­prun­ter le train an­non­cé pour 18h07. Là non plus, sans trop y croire. En fin de jour­née, le tra­fic res­tait per­tur­bé: cer­tains trains cir­cu­laient avec plus ou­moins de re­tard.

(Pho­to N.H.-F)

Dif­fi­cile de ren­trer dans le bus  en di­rec­tion de Nice, hier en fin de jour­née àMo­na­co. Il était conseillé, en gare, d’em­prun­ter le car… mais beau­coup étaient com­plets.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.