Ma­nuel Valls: entre loyau­té et am­bi­tions

Monaco-Matin - - France -

D’un cô­té, af­fi­cher une loyau­té sans tache envers Fran­çois Hol­lande, de l’autre ap­pa­raître comme le seul re­cours de la gauche de gou­ver­ne­ment: Ma­nuel Valls pro­gresse àpas me­su­rés sur une pé­rilleuse ligne de crête à six­mois de la pré­si­den­tielle. Com­ment se dé­mar­quer sans dé­ton­ner, prendre « de la hau­teur » sans tou­cher au som­met, voir « grand, très grand » sans pa­raître voir trop grand? Le Pre­mier mi­nistre, qui achève un dé­pla­ce­ment de cinq jours en Afrique, doit ré­pondre à ces dé­li­cates ques­tions, par­ta­gé entre sa fi­dé­li­té à Fran­çois Hol­lande et des am­bi­tions pré­si­den­tielles qui prennent de l’épais­seur à me­sure que les ava­nies bouchent l’ho­ri­zon du pré­sident de la Ré­pu­blique.

« Il est très, très dif­fi­cile de me mettre en cause »

Sou­cieux de n’être as­so­cié à au­cune forme de tra­hi­son, Ma­nuel Valls ne manque pas de rap­pe­ler à quel point il a su res­ter « loyal » mal­gré les tur­bu­lences de­puis sa no­mi­na­tion à l’été 2014. « Sur la no­tion de res­pon­sa­bi­li­té, de loyau­té, cha­cun peut re­con­naître qu’il est très, très, très dif­fi­cile de me mettre en cause sur ces su­jets. J’at­tends d’ailleurs! » , a-t-il ain­si lan­cé de­puis Ac­cra sa­me­di soir. Dans l’en­tou­rage du pré­sident, on re­con­naît la « vo­lon­té de ser­vir son camp » de ce­lui qui fut aus­si un re­muant mi­nistre de l’In­té­rieur.

« Il n’est pas dans une stra­té­gie per­son­nelle » , veut-on même croire à l’Élysée, peut-être confor­té par les marques de « res­pect vis-à-vis de Fran­çois Hol­lande » et « la fonc­tion » qu’il oc­cupe, ex­pri­mées di­manche soir par le Pre­mier mi­nistre. Sauf qu’un­hy­po­thé­tique dé­sis­te­ment de Fran­çois Hol­lande pour la pré­si­den­tielle pous­se­ra le Pre­mier mi­nistre à se­dé­voi­ler, et qu’à quelques mois

de l’échéance, M. Valls af­fine cette nou­velle sta­tu­re­par des prises de po­si­tion plus ris­quées. « Il faut être lu­cide et la fran­chise est utile par­fois. Il y a un­ma­laise », re­mar­quait-il ain­si sa­me­di soir, en ré­fé­rence au ma­rasme frap­pant le camp so­cia­liste. « Valls, loyal dans la fonc­tion, il l’est mais, ça ne veut pas dire qu’il ne doit rien dire » , ré­sume de son cô­té un dé­pu­té de l’aile cen­triste du PS.

(Pho­to AFP)

Ma­nuel Valls, qui achève un dé­pla­ce­ment de cinq jours en Afrique, ne manque pas de rap­pe­ler à quel point il a su res­ter loyal à Fran­çois Hol­lande.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.