Une jour­née en cam­pagne

Monaco-Matin - - France -

LE­MAIRE ACCABLE HOL­LANDE

Bru­noLeMai­ren’y est pas al­lé avec le dos de la cuillère, hier ma­tin sur Eu­rope , ta­clant Fran­çois Hol­lande dans les grandes lar­geurs. « Jen’ai pas de res­pect pour Fran­çois Hol­lande, a-t-il no­tam­ment dé­cla­ré. J’es­time qu’il n’apas été à la­hau­teur de sa fonc­tion. Ila­hu­mi­lié la France, ap­pau­vri les Fran­çais » , ju­geant en­co­reque le chef de l’Etat « n’a pas seule­ment af­fai­bli la fonc­tion pré­si­den­tielle, mais l’adé­truite » .

HAMONVEUT EN DÉ­COUDRE

Dans son camp, il y a tous ceux, de plus en plus plus nom­breux, qui in­citent Fran­çois Hol­lan­deà­ne­pas se re­pré­sen­ter. Tel n’est pas le cas deBe­noît Ha­mon, qui in­vite pour sa part le Pré­sident à prendre part à la pri­maire so­cia­liste. Pour mieux­pou­voir le ca­nar­der sans doute, Ha­monn’ayant de cesse de fus­ti­ger « unef­fon­dre­ment de l’exé­cu­tif. Le prix du dé­ni, d’une po­li­tique qui n’a ces­sé de déso­rien­ter les élec­teurs de­gauche ».

POIS­SON CULTIVE L’AMBIGUITE

Jean-Fré­dé­ric Pois­son conti­nue de souf­fler le chau­det le froid. Hier sur RTL, le can­di­dat à la­pri­mai­rede la­droite aprô­né le « ni-ni » en cas de se­cond tour de la pré­si­den­tielle qui op­po­se­rait Fran­çois Hol­lan­deàMa­rine Le Pen. Mais il n’apas ex­clu d’of­frir sa voix à la­pré­si­den­te­duFN, sous cer­taines condi­tions. Jean-Fré­dé­ric Pois­son a in­di­qué que son vote dé­pen­drait « de la­ma­niè­re­dontM­meLe Pen­peut faire évo­luer son pro­jet » . « En l’état ac­tuel des choses » , il n’est tou­te­fois pas pos­sible pour le pré­sident du Par­ti ch­ré­tien-dé­mo­crate de vo­ter Front na­tio­nal : « J’ai avec lui des dif­fé­rences de prin­cipe et de fond » . Pré­ci­siond’im­por­tance. La se­maine der­nière, Jean-Fré­dé­ric Pois­so­naen ef­fet été rap­pe­lé à l’ordre par la Hau­teau­to­ri­téde la pri­maire, pour avoir lais­sé en­ten­dre­qu’il pour­rait ne pas vo­ter pour le vain­queur de la pri­maire face à la­pré­si­den­te­duF­ront na­tio­nal. « Je sou­tien­drai ce­lui qui ga­gne­ra la­pri­maire » , a-t-il fi­na­le­ment in­di­qué hier.

PHI­LIP­POT FAIT BAR­RAGE

In­vi­té de BFM­té­lé hier soir, Flo­rian Phi­lip­pot, le vice-pré­sident du Front na­tio­nal, a ap­pe­lé les élec­teurs de son par­ti à « ne­pas al­ler vo­ter à la­pri­mai­rede la­droite et du centre » .

LA­GARDE ET LES BRA­QUEURS

In­vi­té lui aus­si deBFM hier soir, le­pré­sident de l’UDI, Jean-Ch­ris­tophe La­garde, apour sa­part ver­te­ment ré­pon­duaux sar­ko­zystes qui ac­cusent Alain Jup­pé de pré­pa­rer en ca­ti­mi­ni un ac­cord lé­gis­la­tif avec le Mo­demde Fran­çois Bay­rou. « Il n’ya­pas là de hold-up élec­to­ral com­me­cer­tains, dont Eric Ciot­ti, es­saient de le faire croire, a-t-il no­té. Mon­sieur Ciot­ti lui-même, en ce cas, est un bra­queurà ré­pé­ti­tion. Il n’a ja­mais cra­ché sur les voix cen­tristes lors­qu’il en­aeu­be­soin, tout com­meCh­ris­tian Es­tro­si pour se fai­reé­lire à la­pré­si­den­cede la ré­gion Pa­ca face àMa­rionMa­ré­chal-LePen. »

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.