LeMa­ro­ce­né­moi après la­mort hor­ri­bled’un­ven­deur de­pois­son

Monaco-Matin - - Monde -

Après le choc, les in­ter­ro­ga­tions: le gou­ver­ne­ment ma­ro­cain a pro­mis d’élu­ci­der les cir­cons­tances de la mort d’un ven­deur de pois­son, mort mu­ti­lé, ven­dre­di, dans une benne à or­dures, qui a sus­ci­té une vague de ma­ni­fes­ta­tions dans le pays. « Le Ma­roc en état de choc. La mort af­freuse du ven­deur de pois­son (...) in­digne les Ma­ro­cains » , ré­su­mait en une, hier, le quo­ti­dien Akh­bar Alyoum. « Qui a écra­sé Mouh­cine? » , s’in­ter­ro­geait le jour­nal Al-Ah­dath. Le cli­ché de Mouh­cine Fi­kri gi­sant in­ani­mé, la tête conges­tion­née et un bras dé­pas­sant du mé­ca­nisme de com­pac­tage de la benne, fait la une de toute la presse, à cô­té des pho­tos des ma­ni­fes­ta­tions d’in­di­gna­tion et de l’im­mense foule ayant ac­com­pa­gné ses fu­né­railles. Le mar­chand de pois­son âgé d’une tren­taine d’an­nées est dé­cé­dé ven­dre­di soir dans la ville d’Al-Ho­cei­ma (nord), dans la ré­gion Rif, alors qu’il ten­tait de s’op­po­ser à la sai­sie et à la des­truc­tion de sa mar­chan­dise. Di­manche, des mil­liers de per­sonnes ont par­ti­ci­pé dans le calme à son en­ter­re­ment, puis se sont ras­sem­blées à nou­veau dans la soi­rée dans le centre d’Al-Ho­cei­ma, ci­té cô­tière d’en­vi­ron 55 000 ha­bi­tants. Des ma­ni­fes­ta­tions de moindre am­pleur ont eu lieu dans plu­sieurs autres villes du Rif, mais aus­si – fait peu or­di­naire – à Ca­sa­blan­ca (ouest), Mar­ra­kech (centre-ouest) et Ra­bat, aux cris de « Nous sommes tous Mouh­cine ». Dans ces trois grandes villes, la mo­bi­li­sa­tion était plus mi­li­tante, avec des par­ti­sans af­fi­chés de la cause ber­bère, des par­tis de gauche ou des is­la­mistes du mou­ve­ment « Jus­tice et bien­fai­sance ». Hier, des cen­taines de ly­céens et col­lé­giens se sont ras­sem­blés dans la ma­ti­née à Al-Ho­cei­ma. Une en­quête a été ou­verte par le mi­nis­tère de l’In­té­rieur dès le len­de­main du drame. Dé­pê­ché par le roi Mo­ham­med VI pour ten­ter de désa­mor­cer la crise, le mi­nistre de l’In­té­rieur Mo­ham­med Has­sad s’est ren­du di­manche à Al-Ho­cei­ma pour ex­pri­mer « la com­pas­sion du sou­ve­rain à la fa­mille du dé­funt ».

(Pho­to AFP)

Des mil­liers de Ma­ro­cains se sont ras­sem­blés dans plu­sieurs grandes ville du pays pour protester et de­man­der que la lu­mière soit faite sur ce ter­rible drame.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.