L’of­fen­si­vedes re­belles sy­riens­pié­ti­neàA­lep

Monaco-Matin - - Monde -

L’of­fen­sive re­belle dans l’ouest de la ville d’Alep pié­ti­nait, hier, face à la ré­sis­tance des forces du ré­gime sy­rien, l’ONU condam­nant le grand nom­bre­de­vic­times ci­vi­les­pro­vo­qué par les tirs des in­sur­gés. De­puis ven­dre­di, les re­belles op­po­sés au pré­sident sy­rien Ba­char al-As­sad mènent une of­fen­sive lan­céede l’ex­té­rieurde la­ville pour bri­ser le siège im­po­sé par le ré­gime aux quar­tiers d’Alep te­nus par l’op­po­si­tion. Plus de 250 000 per­sonnes y vivent, pri­vées d’aide hu­ma­ni­taire de­puis juillet et me­na­cées de pé­nu­rie ali­men­taire, se­lon l’ONU. Les af­fron­te­ments, ryth­més par les frappes aé­riennes du ré­gime et de son al­lié russe et les salves de ro­quettes des re­belles, se­con­centrent à la­pé­ri­phé­rieouest d’Alep, at­ta­quée par plus de 1 500 com­bat­tants ve­nus des pro­vinces d’Alep et d’Id­leb (nord-ouest). « Les com­bats ont bais­sé en in­ten­si­té » , a in­di­qué Ra­mi Ab­del Rah­mane, le di­rec­teur de l’Ob­ser­va­toi­re­sy­rien des droits de l’Homme (OSDH) qui dis­pose d’un vaste ré­seau de sources dans le pays en guerre. Les frappes aé­riennes sur le front « se pour­suivent mais ne sont pas aus­si in­tenses », se­lon lui.

(Pho­to AFP)

Les bom­bar­de­ments du ré­gime et son al­lié russe, ain­si que les tirs de ro­quettes des re­belles, ont pour consé­quence un exode des po­pu­la­tions.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.