Mau­rice Co­hen : « Le top , ce se­rait for­mi­dable »

Monaco-Matin - - Sports -

« Là, Nice, c’est par­ti ! Je suis très heu­reux. L’équipe n’a ja­mais été aus­si forte de­puis les an­nées . Il y a de la qua­li­té dans tous les sec­teurs de jeu, une belle at­mo­sphère, une os­mose mais aus­si beau­coup de ta­lent. A notre époque, on jouait da­van­tage à l’éner­gie. On n’ar­ri­vait pas à gar­der les Ko­né, Eder­son, Llo­ris ou Ré­my. Tout ce qu’a bien fait le pré­sident Ri­vère, c’est ce qu’on a rê­vé de faire avec mon ami Ro­ger Ri­cort (alors di­rec­teur spor­tif,

ndlr). Il a eu aus­si un peu de chance, mais n’y voyez là au­cun sen­ti­ment de ja­lou­sie. Je suis ad­mi­ra­tif du bou­lot ef­fec­tué. En , on était re­par­ti de rien, le club était à l’aban­don. On l’a re­bâ­ti, mais je dis bra­vo Ri­vère. On a cher­ché des par­te­naires sans ja­mais les trou­ver, lui y est par­ve­nu. Il fal­lait le faire. Pa­reil pour le centre d’en­traî­ne­ment. Quand vous avez des Ba­lo­tel­li, Dante et Bel­han­da, ça change tout éga­le­ment. C’est un truc de dingue ce qui nous ar­rive. Je suis ra­vi pour la ville. Nice n’est pas un lea­der au ra­bais. Voir cette équipe à l’oeuvre, c’est un pur mo­ment de plai­sir. Lu­cien Favre, que je ne connais­sais pas, est dans la conti­nui­té de ce que fai­sait Claude Puel. Mieux, ça pro­gresse ! C’est très fort. Je pense vrai­ment que ça va du­rer. Il va y avoir des mo­ments dif­fi­ciles à gé­rer, mais comme dans tous les clubs. Les Ri­car­do, Cy­prien, Dal­bert, il fal­lait al­ler les cher­cher. Çame fait plai­sir de voir que la plu­part des per­sonnes qui bossent à la cel­lule de re­cru­te­ment (Serge Re­cor­dier, Jean-Phi­lippe Mat­tio...) sont ar­ri­véesà­mon époque. Le Top , ce se­rait for­mi­dable. Vous ima­gi­nez la Ligue des cham­pions à Nice ? Quel kiff ! Longue vie au Gym. » Mau­ri­ceCo­he­naé­té­pré­si­dent­deNi­cede2002à2009.

(Pho­to M.A.)

Mau­rice Co­hen.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.