Pour­quoi le Prince a ra­che­té la mai­son des Kel­ly

Dans un en­tre­tien ac­cor­dé à Cy­ril Vi­guier pour un do­cu­men­taire, le prince s’est confié sur les rai­sons qui l’ont pous­sé à se porter ac­qué­reur de la mai­son fa­mi­liale des Kel­ly à Phi­la­del­phie

Monaco-Matin - - La Une - Sa­voir + Voir la vi­déo sur www.mo­na­co­ma­tin.mc

Le prince Al­bert II est de­puis quelques jours pro­prié­tai­red’une nou­velle de­meure au 3901 Hen­ry Ave­nue à Phi­la­del­phie, aux États-Unis. En ra­che­tant la mai­son fa­mi­liale des Kel­ly, dans la­quelle a gran­di sa mère, la prin­cesse Grace, le sou­ve­rain a sou­hai­té conser­ver un té­moi­gnage pa­tri­mo­nial fort de ses ra­cines américaines. Comme il l’a ex­pli­quéàCy­ril Vi­guier dans un en­tre­tien réa­li­sé dans le cadre d’un do­cu­men­taire qui se­ra dif­fu­sé sur la chaîne TV5 Monde ( lire ci-contre), c’est une so­cié­té de ce quar­tier de Phi­la­del­phie qui a pré­ve­nu le sou­ve­rain au dé­but de l’été que la pro­prié­taire de cette mai­son était dé­cé­dée et que ses ayants droit ne sou­hai­taient pas conser­ver cette de­meure.

Là où Grace et Rai­nier se sont fian­cés

« J’ai long­temps hé­si­té, j’en ai par­lé avecmes cou­sins pour sa­voir si quel­qu’un de la fa­mille était in­té­res­sé. Puis j’ai en­ten­du qu’il y avait des pro­jets à cet en­droit et je ne vou­lais ab­so­lu­ment pas que cette mai­son dis­pa­raisse. Alors je me suis por­té ac­qué­reur, c’était une op­por­tu­ni­té qu’il ne fal­lait pas lais­ser pas­ser », a confié le sou­ve­rain au cours de cet en­tre­tien en­re­gis­tré au Pa­lais prin­cier. La tran­sac­tion im­mo­bi­lière s’est conclue à hau­teur de 712000 eu­ros. La fa­mille Kel­ly n’était plus pro­prié­taire des lieux de­puis 1974. C’est d’ailleurs dans cette mai­son que le prince Rai­nier III et la prin­cesse Grace avaient cé­lé­bré leurs fian­çailles en dé­cembre 1955. Le 25 oc­tobre der­nier, le sou­ve­rain était sur place pour vi­si­ter les lieux. « J’y suis re­tour­né avec plu­sieurs de mes cou­sins. Nous avons, en­semble, re­fait une vi­site un peu nos­tal­gique et très émou­vante. La mai­son n’est pas en très bon état. Mais toutes les pièces sont à l’iden­tique comme du temps de mes grands- pa­rents. C’est une de­meure qui a beau­coup de charme, le jar­din est très agréable. Je me sou­ve­nais y avoir joué lorsque nous étions ve­nus avec ma mère au dé­but des an­nées soixante. » Pour l’ave­nir, si le­prince n’a pas en­core dé­fi­ni­ti­ve­ment ar­rê­té ses sou­haits sur la des­ti­na­tionde cette bâ­tisse, il a as­su­ré qu’elle ne re­de­vien­drait pas une mai­son d’ha­bi­ta­tion. « Il y a au­ra des bu­reaux, peut-être aus­si des évé­ne­ments liés à la Prin­cess Grace Foun­da­tion. » Des pro­jets qui de­vraient être af­fi­nés dans les pro­chains mois.

(Pho­to Frédéric Ne­bin­ger / Pa­lais prin­cier)

Le prince Al­bert en­tou­ré de Lau­rence Ge­ne­vet et Sté­phane At­tia, pro­duc­teurs exé­cu­tifs du do­cu­men­taire, Yves Bi­got, di­rec­teur gé­né­ral de TV Monde, et Cy­ril Vi­guier.

(Cap­ture d’écran)

« La mai­son n’est pas en très bon état. Mais toutes les pièces sont à l’iden­tique comme du temps de mes grands-pa­rents. »

(DR)

La mai­son a ap­par­te­nu de  à  à la fa­mille Kel­ly. La prin­cesse Grace y a pas­sé sa jeu­nesse, en y em­me­nant plus tard ses propres en­fants.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.