« Que leur sa­cri­fice ait en­core un sens pour les jeunes»

Monaco-Matin - - Autour De Monaco - SONY ITH

Cé­ré­mo­nie en hom­mage aux com­bat­tants morts pour la France, hier en l’hô­tel de Ville où le maire Gé­rard Spi­nel­li et le Co­mi­té de Beausoleil du Sou­ve­nir Fran­çais, pré­si­dé par Mi­chel Fi­not, ac­cueillaient élus, per­son­na­li­tés et re­pré­sen­tants pa­trio­tiques. Une com­mé­mo­ra­tion na­tio­nale dont le maire a sou­li­gné l’im­por­tance: « Pour ne pas les faire mou­rir une se­conde fois, et com­battre cette fois l’oeuvre du temps, il est de notre devoir de faire en sorte que leur sa­cri­fice ait en­core un sens pour les jeunes gé­né­ra­tions. »

Un hom­mage à Alain Pog­gi le - No­vembre

Et d’ex­pli­quer ce com­bat contre l’ou­bli me­né « for­mi­da­ble­ment » par les as­so­cia­tions pa­trio­tiques sur la com­mune, avant de pour­suivre: « Ces sol­dats, cé­lé­brés ou ano­nymes, (...) ont in­car­né, dé­fen­du, au sa­cri­fice de leur vie, une cer­taine idée de la France. Alors que l’iden­ti­té na­tio­nale reste au coeur du dé­bat, le monde com­bat­tant nous ap­porte comme sou­vent son éclai­rage à cette ques­tion d’être fran­çais. Pour ces sol­dats, une par­tie de la ré­ponse est sous la pierre. » Après l’al­lo­cu­tion du maire, le temps du re­cueille­ment, avec les dé­pôts de gerbes au mo­nu­ment aux Morts et au Mau­so­lée du ci­me­tière. Une cé­ré­mo­nie em­preinte d’une émo­tion par­ti­cu­lière, parce que mar­quée par la ré­cente dis­pa­ri­tion d’Alain Pog­gi, pré­sident 50 ans du­rant de l’UNC, Beausoleil, Monaco, Cap-d’Ail. Un hom­mage of­fi­ciel lui se­ra ren­du par la mu­ni­ci­pa­li­té lors des cé­ré­mo­nies du 11-No­vembre pro­chain, en mai­rie de Beausoleil.

(Pho­to S.I.)

Mo­ment de re­cueille­ment avant le dé­pôt de gerbes au mo­nu­ment aux Morts.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.