LIGUE EU­RO­PA ( JOUR­NÉE) / NICE - SALZBOURG (DE­MAIN, H)

Après s’être en­ga­gé pour trois ans avec Nice cet été, Dante, vain­queur de la Ligue des cham­pions en 2013 avec le BayernMu­nich, fait dé­jà l’una­ni­mi­té

Monaco-Matin - - Sports - VINCENT MENICHINI

Lors­qu’il a dé­bu­té son aven­ture ni­çoi­se­par des per­for­mances cou­ci­cou­ça, Dante n’a ja­mais es­qui­vé la cri­tique. « Il la­con­si­dè­re­com­me­cons­truc­tive, mais il n’ou­blie rien » , glisse, ma­li­cieux, Di­dier Fre­nay, son agent de­puis une di­zaine d’an­nées. Se­rein, il a fait face et eu le pri­vi­lège de pou­voir­comp­ter­su­ru­nex­cellent avo­cat en la per­son­ne­deLu­cien Favre. A l’époque, le tech­ni­cien suisse avait te­nu à chas­ser le scep­ti­cisme am­biant qui en­tou­rait les pre­miers­pas­de­son­dé­fen­seur connu du temps du Bo­rus­sia M’Glad­bach (2011-2012). « Ne vous in­quié­tez pas pour Dante, il est tou­jours là et ré­pond tou­jours pré­sent » , nous avait lan­cé le tech­ni­cien suisse, sûr­de­son­coup. Après deux mois de com­pé­ti­tion, la pre­mière im­pres­sio­nest bien loin, mê­me­si le­na­tif de Sal­va­dor de Ba­hia n’a pu évi­ter le nau­fra­ge­deK­ras­no­dar (5-2), un soi­roù rien n’a tour­né dans le bon­sens pour le Gym. Lu­cien Favre avait, donc, rai­son : Dante est là et bien là, ra­vi­de­sa nou­velle vie sur la Côte d’Azur. A34ans, il n’au­rait même ja­mais été aus­si épa­noui­comme il l’a fait sa­voir dans l’Equipe le wee­kend der­nier. « J’ai trou­vé ce que j’étais ve­nu cher­cher. Je­ne­se­rais pas aus­si heu­reux si j’étais au BayernMu­nich. » « J’ai ren­con­tré un gars sûr de lui, sûr de son choix, confieRé­gisTes­te­lin, jour­na­liste à l’Equipe. Il trans­met de bonnes ondes et a un dis­cours pas­sion­nant, le tout dans un Fran­çais re­mar­quable. » AuB­ré­sil, maî­tri­ser la langue de Mo­lière re­lè­ved’un cer­tain ni­veau de culture et ren­for­ce­so­nau­ra­sur le plan so­cia­let­so­cié­tal. e « A Nice, il a trou­vé un cadre qui lui rap­pelle le pays : ilyade la joie de vi­vre­chez les gens, une lu­mière ex­cep­tion­nelle et le so­leil, avan­ce­son conseiller. Il a le sen­ti­ment d’être comme à la mai­son. Je le com­prends car je suis ma­riée à une Bré­si­lienne (sou­rires). »

« C’est un Mon­sieur »

Or, iln’a pas si­gnéauGym­pour se la­cou­ler douce sur les bords de la Grande Bleue. « Il est ve­nua­vec de­sam­bi­tions très éle­vées, pour­suit Fre­nay. Il a tout ga­gné, mais il en veut en­core plus. C’est un gar­çon qui se re­met tou­jours en ques­tion, un vrai guer­rier dans le bon sens du terme. » Quece soit dans une dé­fense à trois ou à deux - comme c’est le cas de­puis que Paul Baysse est à l’in­fir­me­rie -, l’an­cien joueur­duBayern Mu­nich, ar­ri­vé cet été en pro­ve­nance de Wolf­sbourg, dé­gage tou­jours au­tant de sé­ré­ni­té. Un cal­meà toute épreuve qu’il com­mu­nique à son jeune par­te­nai­re­del’axeMa­langSarr- de sei­zeans son ca­det ! - mais éga­le­ment à l’en­semble du groupe. « Avant le match contreMo­na­co, oné­tait su­per ten­du, se re­mé­more un joueur ni­çois. On n’ar­ri­vait pas à se faire deux passes à l’échauf­fe­ment. Dan­tea­ras­sem­blé tout le­monde et a com­pa­ré un à un les joueurs des deux équipes pour nous prou­ver qu’on n’avait rien à leur en­vier et tou­tà­ga­gner. Comme Paul (Baysse), c’est un exemple. Un guide. » Un­rô­le­de­grand frè­re­qu’il prend très au sé­rieux, mais qui ne l’em­pêche pas de mettre l’am­biance dans le ves­tiaire. « C’est unMon­sieur » , ré­sume-t-on en haut lieu. Avec Dal­bert etWal­ter Ab­sents contre Nantes, Dal­bert etWal­ter de­vraient faire leur re­tour­de­main­soir, fa­ceàSalz­bourg­dan­sun­mat­ch­dé­ci­sif­dans la course à la qua­li­fi­ca­tion pour les sei­zièmes de fi­nale de la Ligue Eu­ro­pa. Baysse, lui, ne s’est pas en­traî­né, hier, et rien n’in­dique qu’il se­ra re­mis sur pie­da­vant la trêve.

Car­di­nale- Ri­car­do, Dante, Sarr, Dal­bert - Cy­prien, Bod­mer (ouWal­ter), Se­ri - Plea, Ba­lo­tel­li, Bel­han­da.

(Pho­to Sé­bas­tien Bo­tel­la)

Dante, tout feu, tout flamme à  ans.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.