Bra­quage à Car­re­four TNL: un sus­pect­pla­cé en dé­ten­tion

Monaco-Matin - - Côte D’azur - C. C.

Il se dit étran­ger au spec­ta­cu­laire bra­quage sur­ve­nu à Nice sa­me­di der­nier. Pour la­po­lice ju­di­ciaire, il y est au contraire im­pli­qué. Pire: il se­rait l’un des trois mal­fai­teurs qui ont mis en émoi client­set­com­mer­çantsàCar­re­fourTNL, fai­sant ir­rup­tion dans une ga­le­rie mar­chande sur une­mo­to et un TMax pour ve­nir dé­va­li­ser la bi­jou­te­rie His­toi­red’Or. De­puis hier soir, S. A., 32 ans, dor­ten­pri­son. Eta­bliàNice, ori­gi­nai­re­de­ré­gion­pa­ri­sienne, ce tren­te­nai­reaé­té ap­pré­hen­dé quelques heures après le vol à main ar­mée qui a gla­cé d’ef­froi les té­moins, cer­tains croyant à une at­taque ter­ro­riste. Après avoir ra­mas­sé leur bu­tin, les mal­fai­teurs ont pris la fuite sur les deux-roues, les ont aban­don­nés rue Ab­bé-Sal­vet­ti, les ont as­per­gés à l’aide d’un ex­tinc­teur avantdes’en­fuirà­bord d’une Ford. Cette voi­ture, ap­par­te­nant à S. A., aé­té re­trou­vée sta­tion­néeà­proxi­mi­té de son do­mi­cile. Le sus­pect au­ra pas­sé­prèsde96­heures en gar­deà­vue, soit le­maxi­mum­pos­sible dans une telle pro­cé­dure. Il a re­con­nu être le pro­prié­tai­rede la­voi­ture, as­su­ré l’avoir prê­tée à des connais­sances en igno­rant tout de leurs in­ten­tions. Des in­di­vi­dus dont il s’est bien gar­dé de li­vrer les noms, com­me­sou­vent­dans­ce­type de­dos­sier.

Il sor­tait de pri­son

La ver­sion re­te­nue par la bri­gade de ré­pres­sion du ban­di­tisme est sen­si­ble­ment dif­fé­rente. Au vu des élé­ments re­cueillis, les li­miers ni­çois soup­çonnent S. A. de fi­gu­rer par­mi le trio ar­mé de la ga­le­rie mar­chande. Le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique de Nice, Jean-Mi­chelP­rêtre, se veut pru­dent à ce stade: « On os­cille entre la com­pli­ci­té par four­ni­ture de moyens et la co-ac­tion ». Quoi qu’il en soit, la si­tua­tion ju­di­ciaire de S. A. vient de se com­pli­quer sé­rieu­se­ment. In­quié­té dan­sune af­faire de stups, le tren­te­nai­rea­vait dé­jà eu à fai­reà­laPJ et séjourné en dé­ten­tion. Sa­me­di, au mo­ment de son in­ter­pel­la­tion, il était donc en at­tente de ju­ge­ment et sous contrôle ju­di­ciaire... Ce contexte ne plaide guè­reen fa­veur du­sus­pect, mal­gré l’em­ploi qu’il a dé­cro­ché en­tre­temps. De quoi com­pli­quer la tâche de son avo­cat, Me Eric Sca­la­brin, qui se re­fu­seà­tout­com­men­tai­reà­ces­tade. Pré­sen­té au juge d’ins­truc­tion dé­si­gné par le par­quet, S. A. a été mis en exa­men pour vo­là­main ar­mée en bande or­ga­ni­sée et as­so­cia­tion de mal­fai­teurs. Hier soir, il est re­tour­né en dé­ten­tion pro­vi­soire.

(Pho­to Fran­çois Vi­gno­la)

La po­lice in­ter­ve­nant après le bra­quage, sa­me­di der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.