Clin­ton et Trump lâchent leurs coups dans la der­nière ligne droite

Monaco-Matin - - Monde -

La cam­pagne pré­si­den­tiel­lea­mé­ri­caine a en­core fran­chi un nou­veau cap hier. Alors que l’échéance se rap­proche (le scru­tin a lieu le 8 no­vembre), Do­nald Trum­pet Hilla­ryC­lin­ton se sont échan­gés des at­taques d’une rare vi­ru­lence. Le can­di­dat ré­pu­bli­cai­naé­té le pre­mier à ou­vrir le feu: l’élec­tion de sa ri­vale ris­que­rait­de­pro­vo­quer une « crise consti­tu­tion­nelle sans pré­cé­dent » et même une « troi­siè­meGuer­re­mon­diale » , a-t-il af­fir­mé lorsd’un­mee­ting en Flo­ride. Quant à l’af­fai­redes e-mails, « c’est le plus grand scan­dale de­puis le Wa­ter­gate [af­faire d’es­pion­na­ge­po­li­tique quia­con­traint le pré­sident Nixonà­dé­mis­sion­ne­ren1974, Ndlr] », a-t-il ton­né de­vant une foule de par­ti­sans ap­pe­lant à pla­cer l’an­cienne se­cré­tai­red’État « der­rière les bar­reaux » . La can­di­date dé­mo­crate, qui voit son avance dans les son­dages se ré­duire, a, el­leaus­si, dé­ci­dé­de­ne­plus re­te­nir ses coups face à un ri­val qui a « pas­sé sa vieà­dé­ni­grer, dé­gra­der, in­sul­ter et agres­ser les femmes » . Mar­di, elle n’avait pas hé­si­té à s’en prendre aux par­ti­sans de ce­lui-ci, di­sant en « avoir plus qu’as­sez » de leurs com­por­te­ments « di­vi­seurs et dan­ge­reux » .

Sou­tien sans faille d’Oba­ma

El­lea­pu, en tout cas, comp­ter une nou­velle fois sur le sou­tien de Ba­rack Oba­ma. « Il n’y a qu’une seule can­di­date dans cette course qui a dé­dié sa vie en­tière à une meilleure Amé­rique, c’est Hilla­ryRod­ham Clin­ton » , a-t-il dé­cla­ré en Ca­ro­line duNord. Avantde lan­cer avec hu­mour: « Jen’ai pas en­vie de vous mettre la pres­sion mais le sort de laRé­pu­blique re­pose sur vos épaules. » Ce­cli­mat dé­lé­tè­re­sans pré­cé­dent est en­co­re­plom­bé par des ré­vé­la­tions­qua­si­quo­ti­diennes. Hier, Ya­hoo News a ex­hu­méune vi­déo de 1988sem­blant ré­vé­ler une cer­taine proxi­mi­té en­treDo­nald Trum­pet une fi­gu­re­ré­pu­tée de la ma­fia, Ro­bert LiBut­ti. Tan­dis que le NewYork Times a ré­vé­lé­mar­di que le ma­gnat de l’im­mo­bi­lier avait uti­li­sé, dans les an­nées 1990, des­mé­thodes flir­tant ave­cl’illé­ga­li­té­pour­ré­dui­re­sa­fac­ture fis­cale de « plu­sieurs di­zaines de mil­lions de dol­lars » .

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.