Favre : « Pour l’heure, ça ne se pas­se­pas trop mal »

Le coach du Gym s’at­tend à un­match com­pli­qué face au Red Bull, mais veut jouer et at­ta­quer

Monaco-Matin - - Sports - RE­CUEILLI PAR V. M.

L’en­chaî­ne­ment Ligue  - Coupe d’Eu­rope Pour le mo­ment, ça ne se passe pas trop mal, sur­tout de­puis quelques se­maines. Ce match face à Salz­bourg doit bien se pas­ser, mais il faut avant tout se concen­trer sur le jeu. On sait ce que l’on doit faire. Notre jeu, c’est at­ta­quer, avoir le bal­lon, bien dé­fendre éga­le­ment. Col­lec­ti­ve­ment, ça de­mande de l’exi­gence. On connaît l’en­jeu, on n’a pas trop le choix. Mal­heu­reu­se­ment, on dé­pend aus­si des autres ré­sul­tats. C’est une ren­contre im­por­tante, mais ça reste du foot­ball !

Jouer sur tous les ta­bleaux Jus­qu’à main­te­nant, ça va... Il y a des jeunes qui vont mon­ter en puis­sance d’ici  - se­maines. Ils se­ront en­core plus mûrs après la trêve. Ils ont en­core des choses à en­re­gis­trer, mais on ver­ra... Après la trêve, on a  matchs en  jours. Là, il va vrai­ment fal­loir bien gé­rer cette pé­riode. Mais on ne va pas se plaindre de jouer.

Cette équipe de Salz­bourg N’ou­blions pas que nous n’avons ga­gné que -  là­bas. Ça se joue à peu de choses. Salz­bourg a eu de bonnes oc­ca­sions. C’est l’équipe cham­pionne d’Au­triche. C’est du même ni­veau qu’un club comme Bâle en Suisse. Je m’at­tends à un match dif­fi­cile, mais je ne vois pas plus loin. On n’a pas en­core la tête à Caen (di­manche, h). Salz­bourg a tous les postes dou­blés, un énorme bud­get. C’est un club qui a la ca­pa­ci­té de re­cru­ter d’ex­cel­lents jeunes. J’ai vu leurs deux der­niers matchs, ça va mieux. Ils pressent beau­coup, comme le Red Bull Leip­zig. Avec ce genre d’équipes, il y a beau­coup d’en­ga­ge­ment, des joueurs ca­pables de ré­pé­ter les ef­forts.

L’eu­pho­rie am­biante Les gens sont contents, on a des joueurs abor­dables. En Au­triche, il y a deux se­maines, les ser­veurs de l’hô­tel nous l’ont dit : “Votre équipe est sym­pa, elle ne se prend pas la tête, vos joueurs sont agréables.” Ce sont des trucs très im­por­tants et les gens le res­sentent. Si à Nice les gens sont contents et que ça peut se pro­pa­ger en France, on se­ra tous sa­tis­fait. Il faut que ça conti­nue mais on a tous du tra­vail. Sur­tout, il faut conti­nuer à jouer. Qu’on prenne du plai­sir. Il faut res­ter po­si­tif et conti­nuer à cher­cher à pro­gres­ser. Il y a des tas de choses à cor­ri­ger. On l’a vu (di­manche contre Nantes), un - tient à peu de choses.

(Pho­to Cy­ril Do­der­gny)

Mal­gré une tra­chéite, Lu­cien Favre a gar­dé le sou­rire lors du tra­di­tion­nel point-presse d’avant match.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.