Les an­ti­sèches d’Hilla­ry

Monaco-Matin - - Détente -

Le trai­te­ment ré­ser­vé dans quelques jours à Hilla­ry Clin­ton par les élec­teurs amé­ri­cains concer­ne­ra les po­li­tiques du monde en­tier puis­qu’il ré­pon­dra im­pli­ci­te­ment à cette in­ter­ro­ga­tion: un gou­ver­nant de haut ni­veau doit-il être in­for­mé à l’avance de la na­ture des ques­tions que les jour­na­listes ou les autres gou­ver­nants sou­haitent lui po­ser? Dans l’af­fir­ma­tive, le plai­sir in­hé­rent à la sur­prise dis­pa­raît. Dans la né­ga­tive, on prend le risque d’en­tendre ré­pondre « Je ne sais pas » comme la de­moi­selle El-Khom­ri, fraî­che­ment pro­mue mi­nistre du Tra­vail, à pro­pos du re­nou­vel­le­ment des CDD. De toute fa­çon, il n’est pas cer­tain que les chro­ni­queurs char­gés des gardes- à-vue au­dio­vi­suelles qui sont sou­vent des far­ceurs et des plai­san­tins re­noncent à leurs pri­vi­lèges en dé­voi­lant leur bat­te­rie. Face aux ré­cal­ci­trants et aux ti­mo­rés, ils au­ront beau jeu de pré­tendre que, si un can­di­dat n’est pas ca­pable d’im­pro­vi­ser sur tous les su­jets, il n’est pas da­van­tage apte à un poste im­por­tant. Mais pour­quoi, au lieu de cette dé­marche mal­adroite en forme de boo­me­rang, celle qui n’a pas at­ten­du d’être élue pour connaître les des­sous de la Mai­son Blanche ne s’est- elle pas plu­tôt com­man­dé une pe­tite oreillette per­met­tant à son Bill, mol­le­ment ins­tal­lé sur le ca­na­pé de Mo­ni­ca, de lui souf­fler l’une de ses ir­ré­sis­tibles saillies?

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.