Deux mo­tions pour dire non aux mi­grants

Monaco-Matin - - Grand Sud -

Ch­ris­tian Es­tro­si avait, dès le  sep­tembre, ré­agi à l’an­nonce du dé­man­tè­le­ment de Ca­lais et s’était éle­vé contre l’im­plan­ta­tion de « mi­ni-jungles » sur le ter­ri­toire. Dif­fi­cile au­jourd’hui, d’ac­cu­ser Pierre-Paul Léo­nel­li, pré­sident du groupe Union pour la Ré­gion de pla­gier le FN quand il pré­sente une mo­tion « sur le pro­jet du gou­ver­ne­ment de trans­fé­rer l’ac­cueil des clan­des­tins de

Ca­lais dans les ré­gions de France », au mo­ment même où Ma­rionMa­ré­chal-Le Pen sou­met elle aus­si une mo­tion « la ré­gion Pa­ca sans mi­grants ». Pas­sé l’exa­men des dis­po­si­tions ré­gle­men­taires, Ma­rion Ma­ré­chal-Le Pen a sol­li­ci­té un scru­tin pu­blic pour le vote des mo­tions no­tam­ment et la sus­pen­sion de séance – la pré­si­dente du groupe FN ré­cla­mait avec vi­ru­lence que sa mo­tion soit étu­diée avant celle de M. Léo­nel­li, eu égard là en­core à la ré­gle­men­ta­tion, ce que re­fu­sait le pré­sident – il n’en reste pas moins deux textes qui, sur le fond, se re­joignent. Ma­rionMa­ré­chal-Le Pen veut que la Ré­gion « s’en­gage à uti­li­ser tous les­moyens lé­gaux ou au moins à sou­te­nir les com­munes concer­nées afin d’ob­te­nir l’éva­cua­tion des camps sau­vages de mi­grants ou la ces­sa­tion de toute em­prise ir­ré­gu­lière par des groupes de mi­grants sur le ter­ri­toire de la com­mune ». Pierre-Paul Léo­nel­li dit, lui,

op­po­ser une mo­tion « res­pec­tueuse » des élus lo­caux et des ter­ri­toires, à tra­vers une po­li­tique qui « sou­tienne les com­munes de son ter­ri­toire qui s’op­posent à la pré­sence des clan­des­tins et ac­cueillent des ré­fu­giés éli­gibles au droit d’asile » . Seule dif­fé­rence no­table en ef­fet: « La ré­gion Pro­vence-Alpes-Côte d’Azur s’en­gage à sou­te­nir et par­ti­ci­per à l’ac­cueil des ré­fu­giés éli­gibles au droit d’asile »,

que « les de­mandes d’asile soient dé­sor­mais for­mu­lées dans le pays d’ori­gine et que ne soient au­to­ri­sés à ve­nir sur le sol fran­çais que celles et ceux dont la de­mande a été ac­cep­tée. » La­mo­tion de la ma­jo­ri­té a été adop­tée par  pour et une abs­ten­tion, celle du FN re­je­tée par  pour et  contre.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.