Peu­geot  : sa­crée mon­tée en gamme

Le nou­veau 3008 est char­gé de faire, com­mer­cia­le­ment, aus­si bien que son pré­dé­ces­seur dans une ca­té­go­rie où le nombre de concur­rents a ex­plo­sé ces der­nières an­nées. Pour y par­ve­nir, il n’a né­gli­gé au­cun dé­tail

Monaco-Matin - - L’auto -

L’es­thé­tique de­meu­rant l’un des pre­miers cri­tères d’achat d’une au­to, les de­si­gners Peu­geot ont par­ti­cu­liè­re­ment soi­gné les lignes de leur nou­velle créa­tion. La face avant, proche de celle du 2008 re­sty­lé, joue la carte de l’agres­si­vi­té avec une large ca­landre et des phares qui donnent au 3008 un re­gard fé­lin. De pro­fil, ce sont les mul­tiples plis de car­ros­se­rie qui sautent aux yeux. Quant à la­par­tie ar­rière, elle se dis­tingue par sa lu­nette lar­ge­ment in­cli­née et son ban­deau noir qui court sur toute sa lar­geur et in­tègre les feux. On peut trou­ver que tout ce­la est un peu « sur­joué », mais au moins ce SUV ne laisse t-il pas in­dif­fé­rent.

Pro­po­sé, dès le lan­ce­ment, ave­cune large gam­me­de­mo­teur­ses­sence et die­sel, le 3008 de­vrait prin­ci­pa­le­ment se vendre équi­pé du 1.6 BlueHDi 120 ch. Un­mo­teur qui dé­place sans­peine les1 315 kg de l’au­to, bien ai­dé par la ré­ac­tive boîte au­to­ma­tique EAT6 (1 600 eu­ros). Le pe­tit vo­lant ac­cen­tue l’im­pres­sion­de­dy­na­misme de la conduite mais il ne faut pas perdre de vue que le 3008 reste, avant tout un SUV. Il soigne donc da­van­tage le confort que le mor­dant de son com­por­te­ment, mais la te­nue de route est im­per­tur­bable, quelle que soient les condi­tions. Men­tion très bien éga­le­ment pour le confort, y com­pris sur les ver­sions do­tées des jantes de 18 pouces (en série sur Al­lure et GT Line). At­ten­tion, avec les 19 pouces op­tion­nelles, les sai­gnées se­ront as­sez du­re­ment res­sen­ties par les oc­cu­pants. En ma­tière de consom­ma­tion, le 3008 fait preuve de re­te­nue avec une­moyenne, lors de notre es­sai réa­li­sée sur des axes très di­vers, aux alen­tours de 7 l/100 km. On pour­rait lé­gi­ti­me­ment pen­ser qu’au­tant de qua­li­tés se paient au prix fort. C’est un peu le cas… Pour s’of­frir un 3008 1.6 BlueHDi 120 ch EAT6, il fau­dra dé­bour­ser un mi­ni­mum de 31 500 eu­ros, et même 36 250 eu­ros pour la ver­sion GT Line de notre es­sai. C’est 1 000 à 2 000 eu­ros de plus que ses prin­ci­paux ri­vaux, mais, à ce ta­rif, la do­ta­tion est com­plète (ta­bleau de bord nu­mé­rique, alerte au fran­chis­se­ment de ligne, sys­tème mul­ti­mé­dia à écran tac­tile… et pro­jec­teurs full leds, pein­ture bi-ton, sièges mas­sants… sur GT Line).

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.