Re­trou­ver le­goût du suc­cès

Les Sharks d’An­tibes, sans Ken­ny Gaines, ren­tré à At­lan­ta, re­çoivent Di­jon, ce soir. Une vic­toire est in­dis­pen­sable pour re­bon­dir, après deux re­vers de rang concé­dés contre l’As­vel et Stras­bourg

Monaco-Matin - - Sports - JÉ­RÉ­MY TOMATIS

C’est une deuxième dé­faite de rang qui a sû­re­ment don­né la mi­graine à l’en­traî­neur an­ti­bois, Ju­lien Es­pi­no­sa. D’abord parce qu’à Stras­bourg, le week-end der­nier, l’ar­rière des Sharks Ken­ny Gaines a ap­pris, après la ren­contre, le dé­cès de son frère. Une mau­vaise nou­velle qui a évi­dem­ment tou­ché l’en­semble du ves­tiaire. Ren­tré aux Etats-Unis toute la se­maine, le roo­kie ne se­ra de re­tour dans la ci­té des Rem­parts que di­manche et man­que­ra, par consé­quent, la ré­cep­tion de la JDADi­jon, ce soir à l’AzurA­re­na. En­suite parce qu’après avoir été dé­faillants of­fen­si­ve­ment à do­mi­cile contre l’As­vel, les Sharks l’ont été dé­fen­si­ve­men­tàS­tras­bourg.

Des jeunes Sharks très sanc­tion­nés

Si les jeunes joueurs comme Isaïa Cor­di­nier, Nian­ta Diar­ra et Ken­nyGaines sont très sanc­tion­nés en ce dé­but de sai­son, ce n’est pas for­cé­ment tou­jours à rai­son, comme tient à le sou­li­gner l’en­traî­neur azu­réen: « Les er­reurs, contre Stras­bourg, n’ont pas tout à fait été les mêmes que contre l’As­vel. On a plu­tôt eu des la­cunes of­fen­sives contre Villeurbanne. En pro­vo­quant très peu de fautes et en étant très peu agres­sifs. Et on a eu plu­tôt des la­cunes dé­fen­si-

ves contre Stras­bourg. Bon, du fait, aus­si, qu’on se soit fait énor­mé­ment sanc­tion­ner. Là-des­sus, j’avoue que j’ai une pe­tite im­pres­sion d’in­jus­tice. Il faut quand même que les joueurs, quel que soit leur âge ou leur sta­tut, soient sif­flés sur les mêmes cri­tères. In­dé­nia­ble­ment, à Stras­bourg, ça n’a pas été le cas pour ces trois-

là. Ce n’est pas nor­mal. Notre pro­blème, c’est que nos joueurs ne sont pas ré­fé­ren­cés en Pro A. Et, in­cons­ciem­ment, le coup de sif­flet est plus fa­cile à don­ner que sur des joueurs ex­pé­ri­men­tés. Ce n’est pas vo­lon­taire, on ne tombe pas dans un gue­ta­pens. Mais c’est quelque chose que les ar­bitres doivent prendre soin de cor­ri-

ger pour res­ter justes. » Au-de­là du constat, Ju­lien Es­pi­no­sa garde en tête que son groupe peut et doit mieux faire sur le par­quet.

Di­jon : com­plet et dif­fi­cile à ma­noeu­vrer

Son vi­si­teur, Di­jon, pré­sente le même bi­lan de trois suc­cès pour trois re­vers après six jour­nées.

Etade sé­rieux atouts à faire va­loir, dans la pein­ture comme en de­hors. « C’est une équipe très com­plète à l’ex­té­rieur, avec beau­coup de joueurs ca­pables de prendre du temps de jeu (Da­vid Hol­ston, Axel Ju­lien, Marc Ju­dith, Kea­ton Grant ou en­core Ryan Brooks). Et à l’in­té­rieur, ils sont dou­blés sur les deux postes. C’est cos- taud et ce ne se­ra pas fa­cile àma­noeu­vrer. Comme c’était dé­jà le cas l’an der­nier. Nous, en tout cas, il faut qu’on pro­duise quelque chose qui of­fen­si­ve­ment nous rap­proche de la qua­li­té de jeu qu’on re­cherche. Et qu’on soit sim­ple­ment meilleurs que lors des deux der­niers matchs si on veut ga­gner. »

Le groupe an­ti­bois : #1 Cor­di­nier, #4 Blue, #5 So­lo­mon, #8 Bour­dillon, #11 Gal­liou, #13 Sim­mons, #14 Tor­na­to, #18 Diar­ra, #42 Otule.

(Pho­to Sé­bas­tien Bo­tel­la)

Jus­qu’ici très sanc­tion­né de­puis le dé­but de sai­son, Isaïa Cor­di­nier au­ra à coeur de prou­ver qu’il peut être un bon dé­fen­seur de Pro A, ce soir à l’AzurA­re­na, contre Di­jon.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.