Re­traite et frais de san­té: la pé­ti­tion

Quelque 5000 per­sonnes ont si­gné le do­cu­ment de l’USM qui de­mande le main­tien des fu­turs re­trai­tés et le ra­pa­trie­ment des re­trai­tés ac­tuels à la CCSS

Monaco-Matin - - La Une - NI­CO­LAS HASSON- FAURÉ nhas­son@ni­ce­ma­tin.fr

C’est un pe­tit car­ton blanc et rouge qui cir­cule beau­coup dans les en­tre­prises mo­né­gasques. Cette pé­ti­tion, quelque 5000 per­sonnes l’ont dé­jà si­gnée. « Je re­ven­dique donc le main­tien des fu­turs re­trai­tés et le ra­pa­trie­ment des re­trai­tés ac­tuels de Monaco à la CCSS( pour ceux du sec­teur pri­vé et au SPME pour ceux du sec­teur pu­blic », peut-on y lire. Le pro­blème est sou­le­vé par l’Union des syn­di­cats de Monaco (USM) et l’Union des re­trai­tés de Monaco: « Les sa­la­riés ré­si­dant hors de Monaco qui de­mandent leur li­qui­da­tion de pen­sion de re­traite sont au­to­ma­ti­que­ment bas­cu­lés, pour leurs rem­bour­se­ments ma­la­die, sur le ré­gime de sé­cu­ri­té so­ciale de leur pays de ré­si­dence. » En tout, 25217 re­trai­tés ne se­raient plus sous le ré­gime de la CCSS, se­lon l’USM.

Vers une ma­ni­fes­ta­tion le  dé­cembre?

Le sou­ci, c’est que les deux pays n’offrent pas vrai­ment les mêmes pres­ta­tions. Un exemple par­mi beau­coup d’autres: à Monaco, la base de rem­bour­se­ment d’une mon­ture de lu­nettes est de 50 eu­ros. En France, la­même base est de 2,84 eu­ros. Il y a plu­sieurs en­jeux der­rière cette pé­ti­tion. D’abord, une ques­tion de san­té pu­blique. Il faut que « tous les sa­la­riés puissent bé­né­fi­cier de pres­ta­tions so­ciales de qua­li­té » , ex­plique Jean-Pierre-Mes­sy, le se­cré­taire gé­né­ral du syn­di­cat des cui­si­niers pâ­tis­siers. Et leur per­mettre d’aug­men­ter leur pou­voir d’achat. C’est d’ailleurs l’une des rai­sons qui a ame­né le su­jet sur le ta­pis. Le dé­bat agite l’Union des re­trai­tés de Monaco de­puis « une di­zaine d’an­nées » , re­trace Alex Falce, le pré­si- dent de l’Union des re­trai­tés de Monaco. Il a pris en­core plus d’am­pleur avec la « baisse des rem­bour­se­ments en France » , l’aug­men­ta­tion des prix de l’im­mo­bi­lier dans les com­munes li­mi­trophes de la Prin­ci­pau­té et dans l’est des Alpes-Ma­ri­times… Il y a aus­si une ques­tion de « re­con­nais­sance » , dit Christophe Glas­ser, le se­cré­taire gé­né­ral de l’USM. Se­lon lui, la mise en place de ce sys­tème per­met­trait l’ap­pa­ri­tion d’un « cercle ver­tueux » . Pour Monaco, « ce n’est pas qu’un coût, ex­plique-t-il. Si, de­main, on prend en charge les re­trai­tés sous le ré­gime de la CCSS, ce­la va dy­na­mi­ser en­core plus le sys­tème de san­té. Les ha­bi­tants des com­munes li­mi­trophes vont ve­nir se soi­gner là » . Et ce­la pour- rait les conduire à ve­nir consom­mer en Prin­ci­pau­té. Se­lon l’union syn­di­cale, 11000 des 25217 re­trai­tés concer­nés vi­vraient au­tour de Monaco. Et l’US-Min­siste, aus­si, sur le rôle des re­trai­tés. Eux qui par­ti­cipent au tis­su as­so­cia­tif, gardent sou­vent leurs pe­tits-en­fants ma­lades… Fi­nan­ciè­re­ment, ra­pa­trier tous les re­trai­tés concer­nés se­rait « lar­ge­ment réa­liste » , avance Olivier Car­dot, le se­cré­taire gé­né­ral ad­joint de l’USM. Il y en au­rait pour 208 694752 eu­ros. Sur le pa­pier, c’est beau­coup. Mais c’est « une goutte d’eau » com­pa­ré au PIB mo­né­gasque de 2014 et ses 5,32 mil­liards d’eu­ros. Ce n’est pas la pre­mière fois que l’USM met en avant ce pro­blème. Il en avait dé­jà été ques­tion lors de la grande ma­ni­fes­ta­tion in­ter­pro­fes­sion­nelle de juin der­nier. Un mil­lier de ma­ni­fes­tants était des­cen­dus dans la rue. Sauf qu’après le mouvement, il ne s’est « rien pas­sé » . Alors, l’USM en­vi­sage d’ap­pe­ler à une nou­velle ma­ni­fes­ta­tion, le 6 dé­cembre pro­chain. « C’est la seule op­tion qui nous reste avec le gou­ver­ne­ment » , lâche Christophe Glas­ser. Il y se­ra ques­tion des sa­laires, des condi­tions de tra­vail… et des re­traites.

1. Caisse de com­pen­sa­tion des ser­vices so­ciaux. 2. Ser­vice des pres­ta­tions mé­di­cales de l’État. 3. Concer­nant la fonc­tion pu­blique – État et mai­rie – 900 per­sonnes se­raient concer­nées, en France.

(Pho­to N.H.-F.)

Le dos­sier est por­té par l’Union des syn­di­cats de Mo­na­coet l’Uniondes re­trai­tés deMo­na­co. Il se­raé­vo­qué lors d’une nou­velle ma­ni­fes­ta­tion qui pour­rait se dé­rou­ler le  dé­cembre pro­chain.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.