Eu­ro­med: Nice, main dans la main avec la Tu­ni­sie

Monaco-Matin - - Côte D’azur - S. L.

L’an­née der­nière, 5300 vi­si­teurs étaient ve­nus éta­blir ce pre­mier contact avec des écoles azu­réennes mais aus­si ve­nues de par­tout en France. « Nous avons consta­té que pour les grandes écoles, les jeunes sont prêts à quit­ter leur ré­gion d’ori­gine, même quand ils viennent du sud-est. » C’est donc l’oc­ca­sion de trou­ver l’in­ter­lo­cu­teur d’une école pri­sée de Pa­ris ou de Lyon, et évi­ter un dé­pla­ce­ment oné­reux à une jour­née porte ou­verte. En pa­ral­lèle des stands in­di­vi­duels, un cycle de confé­rences, ani­mées par les écoles se dé­rou­le­ra tout au long de la jour­née. Les ly­cées Mas­sé­na et Stanislas dis­cu­te­ront par exemple des classes pré­pa­ra­toires.

Sa­voir + 3e sa­lon Stu­dy­ra­ma des grandes écoles, au pa­lais Acro­po­lis de Nice, es­pace Mé­di­ter­ra­née. Au­jourd’hui, de 9 h 30 à 17 h 30. En­trée gra­tuite. Plus de ren­sei­gne­ments sur www.stu­dy­ra­ma.fr C’est en face de la Mé­di­ter­ra­née, au CUM, que la ren­contre du ré­seau des villes Eu­ro­med s’est te­nue hier à Nice. Un ré­seau qui ras­semble cent villes si­tuées dans 22 pays d’Eu­rope et sur les côtes sud et est de la Mé­di­ter­ra­née. Nice as­sure la pré­si­dence de ce ré­seau, créé en 2000. En sep­tembre, ce même ré­seau a été dé­si­gné comme in­ter­lo­cu­teur pri­vi­lé­gié de l’Union Eu­ro­péenne sur les ques­tions de per­for­mance éner­gé­tique en Mé­di­ter­ra­née. Hier, Ch­ris­tian Es­tro­si, pré­sident d’Eu­ro­med, a an­non­cé la si­gna­ture d’une con­ven­tion de par­te­na­riat avec le centre de for­ma­tion et d’ap­pui à la dé­cen­tra­li­sa­tion de Tu­ni­sie, di­ri­gé par Adel Ben Ya­kh­lef, qui a sa­lué « ce mo­ment im­por­tant pour les col­lec­ti­vi­tés tu­ni­siennes » .

« Com­bat de tous les ins­tants »

Re­tour sur ex­pé­riences, ana­lyses des bonnes pra­tiques. « La ville de Nice, en ma­tière de ges­tion des dé­chets, par exemple, ou en­core des ser­vices de proxi­mi­té est ex­cel­lente. Nos villes tu­ni­siennes peuvent s’ins­pi­rer de ces ex­pé­riences. À tra­vers cette co­opé­ra­tion, on peut amé­lio­rer l’in­ter­ven­tion des villes tu­ni­siennes afin de rendre ef­fi­cace le ser­vice ren­du aux ci­toyens » , a com­men­té Adel Ben Ya­kh­lef. Une con­ven­tion « consi­dé­rable puisque c’est la dé­mo­cra­tie qui est en jeu. La Tu­ni­sie, jeune Ré­pu­blique, est en train d’ef­fec­tuer un tra­vail de dé­cen­tra­li­sa­tion. L’idée étant d’évi­ter les écueils que nous avons pu connaître » . Dans son dis­cours, Ch­ris­tian Es­tro­si a rap­pe­lé que « cette union pour la Mé­di­ter­ra­née est un com­bat de tous les ins­tants » . Et de dé­ve­lop­per sur la so­li­da­ri­té face au ter­ro­risme, en reve- nant sur le 14- Juillet. « Bien d’autres crimes mons­trueux ins­pi­rés par la même idéo­lo­gie ont été com­mis sur les deux rives de notre lit­to­ral mé­di­ter­ra­néen et ailleurs dans le monde. Plus de 43 villes ont été vic­times en Mé­di­ter­ra­née. » par­lant d’un « dé­fi pla­né­taire » . 1. En pré­sence éga­le­ment d’Agnès Ram­pal, ad­jointe au maire de Nice dé­lé­guée à l’Eu­roMé­di­ter­ra­née; Jo­hannes Hahn, com­mis­saire eu­ro­péen à la po­li­tique eu­ro­péenne de voi­si­nage; So­fiene Es­sid, chef de ca­bi­net, re­pré­sen­tant Riadh Moua­khar, mi­nistre des af­faires lo­cales et de l’en­vi­ron­ne­ment enTu­ni­sie; IhadFah­my, se­cré­taire gé­né­ral ad­joint de l’Union pour la Mé­di­ter­ra­née.

(Pho­to Jean-Fran­çois Ot­to­nel­lo)

Une con­ven­tion de par­te­na­riat a été si­gnée, hier, avec le centre de for­ma­tion et d’ap­pui à la dé­cen­tra­li­sa­tion de Tu­ni­sie.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.