An­tibes cro­qué­par Di­jon

Les Sharks, qui re­ce­vaient la JDA, hier à l’AzurA­re­na, n’ont pas exis­té et concèdent une lourde dé­faite sur son par­quet (48-63). Un troi­sième re­vers de rang cette sai­son, le deuxième à do­mi­cile

Monaco-Matin - - Sports - JÉ­RÉ­MY TOMATIS

Pas­sé com­plè­te­ment à cô­té de son match, hier soir contre Di­jon, àdo­mi­cile, An­tibes concède lo­gi­que­ment et sur un score peu flat­teur sa troi­sième dé­faite cette sai­son (48-63). Dès les pre­miers ballons, An­ti­bes­peine à exis­ter of­fen­si­ve­ment. Di­jon, au­con­traire, ré­cite ses gammes, no­tam­ment par l’in­ter­mé­diaire de l’ai­lier Kea­ton Grant (10 pts au QT1), sou­vent seul à trois points. Les Sharks ratent tout. Et seuls Tim Blue et Will So­lo­mon ré­sistent à la dé­fense bour­gui­gnonne, très en jambes. Tre Sim­mons, trop lent dans ses prises de dé­ci­sion, freine les at­taques par ses dribbles sou­vent in­utiles.

Une pre­mière pé­riode in­dé­cente

Dans la pein­ture, Ch­ris Otule et Jo­na­than Tor­na­to sont mal­adroits et dé­pas­sés. Tour à tour, les joueurs de la JDA mal­mènent leur vis-à-vis en at­taque. La­balle cir­cule vite et bien. Et s’il y a du­dé­chet, ce n’est rien de com­pa­rable avec la pres­ta­tion an­ti­boise, qui n’a ins­crit que 5 points dans le QT2: in­digne pour une for­ma­tion qui pré­tend jouer autre chose que le main­tien. Pour preuve, les An­ti­bois re­joignent les ves­tiai­re­sa­vec seule­ment 19 tirs ten­tés (dont 11 à 3 points), dé­jà 16 pertes de balle (!) et un score sans ap­pel: 17-43. De re­tour sur le par­quet de l’AzurA­re­na avec de meilleures in­ten­tions mais un re­tard de 27 points, An­tibes tente le tout pour le tout. Di­jon, dans un bon soir, conti­nue de dé­fendre avec agres­si­vi­té et est ins­pi­ré of­fen­si­ve­ment. An­tibes es­saie de prendre le jeu à son compte, et on croit même à un sur­saut d’or­gueil un ins­tant, après que Will So­lo­mon et Tre Sim­mons, tour à tour, aient ali­gné les tirs longue

dis­tance. Mais les An­ti­bois res­tent mal­adroits dans la cir­cu­la­tion de la balle. Le tir à 3 points au buz­zer de Tim Blue ne laisse rien es­pé­rer (36-55 à la fin du QT3).

« On est pas­sé to­ta­le­ment à cô­té »

Le QT4 est un ré­su­mé du match pour les Azu­réens. Pertes de balle en pa­gaille,

man­que­de­con­cen­tra­tio­net er­reurs gros­sières. TimB­lue, bien trap­pé à chaque fois qu’il a es­sayé de s’ap­pro­cher du cercle avec la gonfle, sort même après une cin­quième faute of­fen­sive idiote. Le pe­tit fes­ti­val of­fen­sif de Fré­dé­ricBour­dillo­nen fin de match (10 pts dans le QT4) ne change rien à l’is­sue de la ren­contre. An­tibes, à cô­té de ses pompes, en­chaîne un troi­sième re­vers consé­cu­tif en ProA­cette sai­son, le deuxiè­meà­do­mi­cile. Pro­chaine échéance et pas des moindres: les Sharks iront dé­fier Monaco, lea­der invaincu, sur son ter­rain le week-end pro­chain.

Il a dit : Ju­lien Es­pi­no­sa, coach desS­harks d’An­tibes: « On est pas­sé to­ta­le­ment à cô­té du match. C’est une grosse dé­cep­tion; On a une équipe com­po­sée de jeunes joueurs. C’est un choix. Mais il faut que ces joueurs-là sai­sissent la chance qu’ils ont d’évo­luer en Pro A. On n’a pas le droit de se ca­cher comme ça. J’at­tends une très grosse ré­ac­tion sur les pro­chains matchs. On ne com­mence pas à se lâ­cher à 1 mi­nute 30 de la fin, ça n’est pas pro­duc­tif. »

(Pho­to Sébastien Bo­tel­la)

Tim Blue pris en te­naille par Di­jon, le sym­bole des Sharks qui coulent...

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.