In­cor­rect

Monaco-Matin - - Côte D’azur - de Thier­ry Prud­hon

Le dé­bat pu­blic n’a ja­mais été si grand ou­vert à tous les vents. Dans le même temps, il a ra­re­ment été aus­si pha­go­cy­té. Il en cuit à qui n’est pas po­li­ti­que­ment po­li­cé et rai­sonne hors des clous. Au diable les si­ma­grées, je vais vous le dire comme je le sens : Jean-Fré­dé­ric Pois­sonn’est pas an­ti­sé­mite, ni même an­ti­sio­niste, tout au plus s’est-il mon­tré mal­adroit. Ce­lame pla­çant d’au­to­ri­té au rang d’in­di­vi­du sus­pect de ra­cisme, à tout le­moins de naï­ve­té, pour­quoi pas de pé­do­phi­lie, voire pire, je m’em­presse de ju­rer mes grands dieux n’être en rien­na­zi. Ce­ci po­sé, il se­rait sainde par­ve­nir à évo­quer Is­raël, la place de l’is­lam en France, et quan­ti­té d’autres choses en­core, sans bom­bar­de­ment im­mé­diat d’ana­thèmes et convo­ca­tion ex­press du tri­bu­nal des hor­reurs. La Ré­pu­blique y ga­gne­rait en ma­tu­ri­té, sans perdre son âme, ses va­leurs, ni tom­ber dans les pou­belles de la haine or­di­naire qui se dé­verse au­jourd’hui sur les ré­seaux so­ciaux. Pour se bar­ri­ca­der à ce­point, il faut croire que notre dé­mo­cra­tie reste fra­gile et peu sûre d’elle-même.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.