Plainte et plaintes

Monaco-Matin - - Côte D’azur -

La SNCF: « condamne ce genre d’agres­sions et porte plainte contre les dé­lin­quants. » Elle pré­cise que dès hier, elle a « ren­for­cé le dis­po­si­tif de po­lice fer­ro­viaire sur la ligne concer­née en en­voyant cinq équipes entre  heures et

mi­nuit. » Ce qu’elle fait, ex­plique-t- elle, chaque fois que des exac­tions sont si­gna­lées sur un sec­teur. Par ailleurs,  agents de la sû­re­té gé­né­rale cir­culent en per­ma­nence sur la ré­gion pour as­su­rer la sé­cu­ri­té des per­sonnes. Et l’en­semble des trains nou­velles gé­né­ra­tions et de nom­breuses gares (pas celle de Ran­guin) sont équi­pées en ca­mé­ra de vi­déo­sur­veillance.

« Triste sa­me­di qui mal­heu­reu­se­ment res­semble à d’autres jours » a pour sa part com­men­té le syn­di­cat CGT de la SNCF: « En ef­fet, après avoir sa­bré les ef­fec­tifs, la di­rec­tion SNCF n’a plus de per­son­nel et s’or­ga­nise dans l’ur­gence alors que ces évé­ne­ments sont ch­ro­niques, re­mon­tés par les contrô­leurs et dé­non­cés par la CGT (...). Au conseil ré­gio­nal, le duo Es­tro­si-Le Pen­mi­sant tout sur la vi­deo­pro­tec­tion, va­lide par la même oc­ca­sion la sup­pres­sion des contrô­leurs à bord des TER lais­sant ain­si les usa­gers aban­don­nés à leur sort (...)»

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.