Pré­si­den­tielle: le can­di­dat EE-LV­se­ra connu ce soir

Monaco-Matin - - France -

Proches à quelques nuances près sur le fond, Yan­nick Ja­dot et Mi­chèle Ri­va­si sont an­non­cés au cou­deà-coude dans les urnes avant que ne soit dé­voi­lé ce soir le nom du can­di­dat Eu­rope Eco­lo­gie-Les Verts (EE-LV) à une élec­tion pré­si­den­tielle pé­rilleuse pour le par­ti. « C’est très ou­vert et je se­rais bien en dif­fi­cul­té de faire un pro­nos­tic » , lance ain­si Da­vid Cor­mand, se­cré­taire na­tio­nal du par­ti, peut-être échau­dé comme bon nombre d’ob­ser­va­teurs par l’éli­mi­na­tion sèche de l’an­cienne mi­nistre Cé­cile Du­flot, la fi­gure la plus mé­dia­tique, dès le pre­mier tour. « Les mi­li­tants éco­lo­gistes ne sont pas tou­jours sen­si­blesà­ce­qui fait la dif­fé­rence dans les par­tis tra­di­tion­nels, à sa­voir l’ex­pé­rience, la no­to­rié­té. » « Tout est ou­vert, tout est pos­sible » , abonde Mi­chèle Ri­va­si, in­vi­tée sur­prise de ce se­cond tour et, veut-elle croire, tou­jours por­tée­par le­mê­me­souffle. Sur quoi donc se joue­ra le scru­tin entre les deux dé­pu­tés eu­ro­péens, Yan­nick Ja­dot, âgé de 49 ans, et Mi­chèle Ri­va­si, 63 ans? Pas tel­le­ment sur les pro­grammes, puisque les deux pos­tu­lants af­fichent « le­même pro­jet, avec quelques nuances dans les so­lu­tions que cha­cun veut mettre en avant » , dixit Yan­nick Ja­dot, qui était ar­ri­vé en tête le 19 oc­tobre avec 35,61% des suf­frages, de­vant Mi­chèle Ri­va­si (30,16%).

« Ur­gence so­ciale »

Pour se dé­mar­quer, cette der­nière a donc in­sis­té sur « l’ur­gence so­ciale » , en sou­hai­tant « par­tir des gens » dont elle écoute « la déshé­rence » , en s’écar­tant si be­soin du « man­tra et du jar­gon éco­lo­gistes » . De son cô­té, son ri­val, qui s’est fait re­mar­quer cette se­maine par une vi­brante ha­rangue au Par­le­ment eu­ro­péen contre le trai­té de libre-échange Ceta, a ré­pé­té qu’il sou­hai­tait re­don­ner « sa cré­di­bi­li­té à l’éco­lo­gie po­li­tique » , « une éco­lo­gie qui agit, construit et gagne » . Si les deux can­di­dats semblent faire jeu égal sur les sou­tiens de marque – Jo­sé Bo­vé s’est pro­non­cé pour Yan­nick Ja­dot, Eva Jo­ly­pour Mi­chè­leRi­va­si – il s’agit sur­tout de ral­lier les suf­frages at­tri­buésàCé­ci­leDu­flot et Ka­ri­ma Del­li au pre­mier tour, et de ré­veiller les quelques abs­ten­tion­nistes, puisque 12300 per­sonnes ont vo­té ilya­deux se­maines, sur 17000 ins­crits. Le plus dur res­te­ra en­suite à faire pour les éco­lo­gistes, qui de­vront se tailler une place dans une offre po­li­tique dé­jà en­com­bréeà­gauche et peu fa­vo­ra­bleàune can­di­da­tu­reEELV, cré­di­tée d’un score in­fé­rieur à 3% dans les son­dages pour la pré­si­den­tielle.

(Pho­tos AFP)

Après l’éli­mi­na­tion sur­prise de Cé­cile Du­flot au pre­mier tour, qui de Mi­chèle Ri­va­si ou de Yan­nick Ja­dot l’em­por­te­ra au­jourd’hui ?

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.