Ré­ac­tion

Monaco-Matin - - L’info Du Jour -

La di­rec­tion du Fair­mont Monte-Car­lo a ré­agi, dans un com­mu­ni­qué, aux faits qui ont conduit à la­mo­bi­li­sa­tion d’hier. « Le  oc­tobre der­nier, dans le cadre de contrôles in­opi­nés et comme le rè­gle­ment in­té­rieur de l’éta­blis­se­ment l’exige, un agent de sé­cu­ri­té de l’hô­tel a de­man­dé à un sa­la­rié en fin de ser­vice qui quit­tait l’hô­tel, d’ou­vrir les deux sacs qu’il por­tait. Il s’agit d’un simple contrôle de rou­tine connu et ac­cep­té par tous les sa­la­riés. Dans les sacs du sa­la­rié, l’agent a trou­vé des ar­ticles vo­lés au sein de l’hô­tel, bien ran­gés, ce qui dé­note l’in­ten­tion dans le geste. Il est faux de dire que ces ar­ticles sont mis à la dis­po­si­tion des sa­la­riés de l’hô­tel, car ils sont ré­ser­vés à la clien­tèle. Après avoir écou­té les ex­pli­ca­tions du sa­la­rié concer­né, ces agis­se­ments frau­du­leux étaient consi­dé­rés comme une faute grave par la di­rec­tion. Le li­cen­cie­ment lui a été no­ti­fié. En ef­fet, l’em­ployeur ne peut to­lé­rer de tels vols par­mi ses  sa­la­riés. »

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.