Ur­ba­ni­sa­tion : com­ment pré­ser­ver la­bio­di­ver­si­té ?

Le spé­cia­liste du dé­ve­lop­pe­ment du­rable Guillaume Sain­te­ny a évo­qué à Beausoleil et Men­ton l’équi­libre entre ur­ba­ni­sa­tion et pré­ser­va­tionde la bio­di­ver­si­té

Monaco-Matin - - Autour De Monaco - N. H.- F. nhas­son@ ni­ce­ma­tin.fr

Il est ve­nu évo­quer son der­nier ou­vrage. Guillaume Sain­te­ny a don­né une confé­rence à Sciences Po Men­ton, lun­di, au­tour de la question sou­le­vée par son livre « Le cli­mat qui cache la fo­rêt. Com­ment la question cli­ma­tique oc­culte les pro­blèmes d’environnement ». Puis hier, l’en­sei­gnant à Po­ly­tech­nique et an­cien membre du Conseil na­tio­nal du dé­ve­lop­pe­ment du­rable s’est ren­du à Beausoleil. Pour échan­ger avec Gé­rard Des­te­fa­nis, l’ad­joint au maire en charge des fi­nances, de l’ad­mi­nis­tra­tion gé­né­rale, du sport et Lu­cien Bella, l’ad­joint au maire en charge de l’environnement, du dé­ve­lop­pe­ment du­rable et des es­paces verts, au­tour de l’ur­ba­nisme, de l’environnement, de la pré­ser­va­tion de la bio­di­ver­si­té…

Une question d’équi­libre

Il a d’abord été question d’une pro­blé­ma­tique. Beausoleil est confron­tée au même pro­blème que beau­coup d’autres com­munes des Alpes-Ma­ri­times : trou­ver l’équi­libre entre une de­mande pour de nou­veaux lo­ge­ments, par­fois ve­nue de l’État, et la vo­lon­té de pré­ser­ver le pa­tri­moine na­tu­rel. Il faut donc trou­ver des so­lu­tions. A Vence, par exemple, il est question de mettre en place un sys­tème fis­cal bé­né­fi­ciant aux pro­prié­taires qui « pensent à la bio­di­ver­si­té » , ex­plique Pa­trice Mi­ran, l’ad­joint au­maire de Vence dé­lé­gué à l’environnement et au dé­ve­lop­pe­ment du­rable, lui aus­si pré­sent hier. Tou­cher à la fis­ca­li­té n’est pas à l’ordre du jour, à Beausoleil, même si Gé­rard Des­te­fa­nis se dit « in­té­res­sé par le cô­té im­pôt né­ga­tif » . Guillaume Sain­te­ny a donc avan­cé plu­sieurs pistes de ré­flexion. L’obli­ga­tion réelle en­vi­ron­ne­men­tale, par exemple. Ce contrat per­met de mettre en place des obli­ga­tions « ayant pour fi­na­li­té le main­tien, la conser­va­tion, la ges­tion ou la res­tau­ra­tion d’élé­ments de la bio­di­ver­si­té ou de fonc­tions éco­lo­giques », se­lon les textes.

Des es­paces verts ou des construc­tions ?

Un élé­ment est beau­coup re­ve­nu, dans les conver­sa­tions : les « dents creuses », ces « par­celles non construites en­tou­rées par des ter­rains bâ­tis » . « On pré­co­nise de construire là plu­tôt que de créer un étalement ur­bain » , ex­plique Guillaume Sain- te­ny. Mais là aus­si, les com­munes doivent faire un choix : « Estce qu’on es­saye de conser­ver des es­paces verts dans ces dents creuses ou est- ce qu’on construit? » , pose- t- il. Et à Beausoleil ? Ré­ponse pru­dente de Gé­rard Des­te­fa­nis : « Il y a une ré­flexion qui est en cours et rien n’est dé­ci­dé dans un cas comme dans l’autre. Il faut trou­ver le bon équi­libre ».

(Pho­to archives Nice-Ma­tin)

Les élus de Beausoleil, de Vence et le spé­cia­liste ont échan­gé au­tour de la pré­ser­va­tion de la bio­di­ver­si­té.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.