Les com­mer­çants voi­sins sous le choc

Monaco-Matin - - Côte D’azur -

Hier, quelques com­mer­çants voi­sins du gla­cier n’avaient pas en­core eu vent du drame. Tous étaient éton­nés de ne pas avoir vu le ma­ga­sin ou­vrir ce mar­di ma­tin, les jours de fer­me­ture étant les di­manches et lun­dis. « Ils avaient aus­si l’ha­bi­tude de res­ter fer­més les jours de pluie car les gens n’ont pas en­vie de man­ger de glace, ex­plique une com­mer­çante. J’étais éton­née qu’ils n’ouvrent pas au­jourd’hui [ hier NDLR], avec ce beau temps. » Même constat pour le pri­meur des Quatre coins : « Ils fer­maient les jours de pluie. Il était d’ailleurs ve­nu sa­me­di ma­tin mettre un mot pour dire qu’ils étaient ex­cep­tion­nel­le­ment fer­més ce jour- là. » De­puis son ins­tal­la­tion à Grasse l’an der­nier, le couple, ori­gi­naire de Gi­ronde, s’était bien in­té­gré aux Quatre coins. Quant aux ru­meurs de faillite, au­cun com­mer­çant n’avait d’in­for­ma­tion à ce su­jet. « Ils n’ont ja­mais dit qu’ils avaient des pro­blèmes et ils ve­naient tra­vailler avec le sou­rire, re­late le pri­meur, très tou­ché par la nou­velle de leur dé­cès. On se voyait tous les jours, on se sa­luait, on dis­cu­tait à cô­té des étals. Je n’en re­viens pas de ce qui leur est ar­ri­vé. »

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.