Xy­lel­la : «L’Eu­rope est trop stricte »

Monaco-Matin - - Côte D’azur -

Mi­chel Des­sus, pré­sident de la Chambre d’agri­cul­ture, dé­fend ce mer­cre­di à la com­mis­sio­neu­ro­péenne, àB­ruxelles, un as­sou­plis­se­ment des règles sa­ni­taires vi­sant à en­rayer la­pro­li­fé­ra­tion de la Xy­lel­la fas­ti­dio­sa? Tout à fait.  plantes sont au­jourd’hui clas­sées comme sen­sibles à cet­te­bac­té­rieet leur cir­cu­la­tion­hors de la zone tam­pon du dé­par­te­ment est dras­ti­que­ment ré­gle­men­tée par la com­mis­sion.

Ce­la pose quel type de pro­blème? L’Eu­rope de­man­de­par exemple, pour les lais­ser cir­cu­ler hors de la zone tam­pon, qu’elles aient été culti­vées et sto­ckées avec des fi­lets de pro­tec­tion contre les in­sectes vec­teurs de cette bac­té­rie. Or c’est im­pos­sible sur des oli­ve­raies en­tières. C’est éga­le­ment très dif­fi­ci­leà­gé­rer pour les pé­pi­nié­ristes ou les jar­di­ne­ries et les fleu­ristes.

Mais ne crai­gnez-vous pas une pro­pa­ga­tion si on vous donne rai­son? Non. Nous trou­vons que la po­si­tion de l’Eu­rope est trop stricte. La va­rié­té­deXy­lel­la pré­sente sur notre ter­ri­toire n’a ja­mais été ob­ser­vée sur les oli­viers en France. Sur les  plantes re­te­nues par la com­mis­sion, elle n’en at­ta­que­qu’une tren­taine. Nous avons de sur­croît des ou­tils mé­téo et des pièges qui nous per­mettent de vé­ri­fier la pré­sence ou non d’in­sectes po­ten­tiel­le­ment vec­teurs de la­bac­té­rie. En fait, l’Eu­rope ap­plique le prin­cipe du risque zé­ro, mais ce­la pé­na­lise for­te­ment notre agri­cul­ture et l’en­semble de l’éco­no­mie de la fi­lière fleurs. Cet as­sou­plis­se­ment avait pour­tant été ac­cep­té par l’État fran­çais.

Quelles sont les consé­quences éco­no­miques? Si on oblige nos pro­duc­teursàu­ti­li­ser ce sys­tème de fi­lets, on ar­rête la ca­pa­ci­té­de­pro­duc­tionde vé­gé­taux­dans les Al­pesMa­ri­times. Ce­la im­pac­te­rait  à  % du chif­fred’af­faires des pé­pi­nié­ristes et pro­duc­teurs de fleurs en pots.

Vous évo­quez ce su­jet ce mer­cre­diàMar­seille avec Ch­ris­tianEs­tro­si? Oui, le pré­sident du conseil ré­gio­nal re­çoit les pré­si­dents des chambres d’agri­cul­ture pour évo­quer le ca­dred’ap­pli­ca­tion de la loi NOTRe. Je le tien­drai au cou­rant de ce qui se­dit dans le­même temps à Bruxelles sur la bac­té­rie. Se­ront éga­le­ment évo­qués les thèmes de pré­oc­cu­pa­tion­du conseil ré­gio­nal en ma­tiè­rede re­cherche et dé­ve­lop­pe­ment et sur la com­mer­cia­li­sa­tion de proxi­mi­té, ce­qu’on ap­pelle les « cir­cuits courts ». Pro­pos re­cueillis

par GRÉ­GO­RY LE­CLERC

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.