EDF : le­pays se­pré­pare à un­hi­ver sous ten­sion

Monaco-Matin - - France -

Avec plu­sieurs ré­ac­teurs nu­cléaires à l’ar­rêt, des me­sures « ex­cep­tion­nelles » al­lant jus­qu’à des bais­ses­de­ten­sio­net des­cou­pures de cou­rant ci­blées risquent de de­voir être ins­tau­rées cet hi­ver en France pour­ga­ran­tir la four­ni­ture en­élec­tri­ci­té. « Nous avons pla­cé cet hi­ver sous le signe d’une forte vi­gi­lance », a dé­cla­ré, hier, Fran­çois Brottes, pré­sident du di­rec­toi­re­du­ges­tion­nai­re­du­ré­seau­de­trans­portd’électricité RTE, lors d’une­con­fé­ren­cede presse. Alors que le parc nu­cléaire four­nit ha­bi­tuel­le­mentles trois quarts de la pro­duc­tion élec­trique de l’Hexa­gone, il pour­rai­tya­voir­cet hi­ver « l’équi­valent de neuf ré­ac­teurs nu­cléaires in­dis­po­ni­ble­sen­moyenne », se­lonRTE. Se­lon les­don­nées­four­nies par EDF, 13des 58 ré­ac­teurs qu’il ex­ploite se­ront à l’ar­rêt en dé­cembre et 9 dé­but jan­vier, pour de­so­pé­ra­tions de main­te­nance tra­di­tion­nelles mais aus­si­pour­cer­tains d’en­treeux en rai­son d’exa­mens de sû­re­té réa­li­sés à la­de­mande de l’Au­to­ri­té de sû­re­té nu­cléaire (ASN). Àce­la s’ajoutent la fer­me­ture de quatre cen­trales au fioul par rap­por­tàl’hi­ver der­nier et à des stocks dans les bar­ra- ge­shy­dro­élec­tri­quesà­leur ni­veau le plus faible de­puis 10 ans, pré­cise RTE. Au to­tal, l’Hexa­gone comp­te­ra 11 300mWen­moins de ca­pa­ci­tés­de­pro­duc­tion(nu­cléaire, re­nou­ve­lables, gaz, char­bon, etc.) sur un parc­to­talde 129 300mW. Hors vagues de froid im­por­tan­te­set­du­rables, RTE­se­veut ras­su­rant grâce au dé­ve­lop­pe­ment des éner­gies re­nou­ve­lables (+1 900 mW sur un an) et des ca­pa­ci­tés d’im­por­ta­tion (+ 30 %), grâce à une nou­velle liai­son avec l’Es­pagne et des ca­pa­ci­tés dou­blées avec l’Ita­lie. Tout dé­pen­dra tou­te­fois de la si­tua­tion chez nos­voi­sins, dont cer­tains connaissent aus­si des in­cer­ti­tudes sur leur parc de pro­duc­tion, nu­cléai­reenBel­gique, hy­drau­lique en Suisse, et ther­mique auRoyaume-Uni. Des ca­pa­ci­tés d’ef­fa­ce­ment (in­ter­rup­tion vo­lon­taire de consom­ma­tion de cou­rant d’en­tre­prises ou par­ti­cu­liers) et des éco­no­mies d’éner­gie per­met­tront « de com­pen­ser en par­tie la baisse glo­bale de pro­duc­tion de sites nu­cléaires », as­sure RTE. Mais la si­tua­tion reste « plus dé­li­cate » queles hi­vers pré­cé­dents et elle pour­rait exi­ger des me­sures « ex- cep­tion­nelles » , pré­vient RTE, si l’hi­ver est par­ti­cu­liè­re­ment froid comme dé­but fé­vrier 2012. La France avait alors connu des tem­pé­ra­tures 10 de­grés in­fé­rieures aux nor­males et son pic his­to­rique de consom­ma­tion­de­cou­rant, du fait de la place im­por­tante de l’électricité dans le chauf­fage des Fran­çais. Les pé­riodes les plus sen­sibles se­ront si­tuées­mi-dé­cembre, dé­but jan­vier et fin jan­vier-dé­but fé­vrier, lors des pé­riodes de pointes, le­ma­tin et le soir.

Baisse de ten­sion et cou­pures

En cas de be­soin, RTE­pré­voit d’abordd’in­ter­rom­prel’ap­pro­vi­sion­ne­ment de 21 sites in­dus­triel­strès consom­ma­teurs de cou­rant, ce­qui per­met­trait de ré­duire très ponc­tuel­le­mentles be­soins de1500mW. Deuxième étage de la fu­sée, le ges­tion­nai­re­pour­ra ré­dui­re­la ten­sion sur le ré­seau de 5% « sans in­ter­rompre l’ali­men­ta­tion [en cou­rant] des Fran­çais » , ce qui ré­dui­rait la consom­ma­tionde l’Hexa­gone de l’équi­valent du GrandPa­ris. Consé­quence concrète : les ap­pa­reils d’élec­tro­mé­na­gers fonc­tion­ne­ront par exemple moins bien mais il n’y au­ra pas de cou­pures.

(Pho­to La Pro­vence)

RTE lan­ce­ra le  dé­cembre un nou­veau dis­po­si­tif « d’alerte ci­toyen », via l’ap­pli­ca­tion té­lé­pho­nique Ecomix pour in­ci­ter les mé­nages à ré­duire ou re­por­ter leur consom­ma­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.