« Je rêve de fic­tions ma­chia­vé­liques »

Té­lé­film Pa­trick Sé­bas­tien joue un avo­cat de pro­vince dans L’Af­faire de maître Le­fort, ce soir sur France 2

Monaco-Matin - - Détente - PROPOSRECUEILLISPAR ÉLI­SA­BETH PER­RIN

Après Mon­sieur-Max et la ru­meur, fic­tion qu’il avait­lui-mê­meé­crite et qui avait réuni 4,8 mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs sur France 2, Pa­trick Sé­bas­tien re­nou­velle l’ex­pé­rience avec L’Af­faire de maître Le­fort . Un té­lé­film réa­li­sé aus­si par Jacques Ma­la­terre, pour le­quel l’animateur du Grand Ca­ba­ret a en­fi­lé la robe.

Par­lez­nous de votre rôle…

Je joueu­na­vo­cat de pro­vince dont l’ami d’en­fan­ceest de­ve­nu un gros­pro­mo­teur im­mo­bi­lier etaé­pou­sé celle dont tous deuxé­taient amou­reux. Quand ce der­nier est ac­cu­sé­de­meurtre, il hé­site entre son ami et un té­nor du bar­reau. C’es­tun­po­lar sur la frus­tra­tion, sur la mé­dia­ti­sa­tion…

D’où­vou­sest ve­nue l’idée­du scé­na­rio?

Au dé­part, avecF­rance2, on avait pré­vu une sé­rie avec un flic­qui fai­sait tom­ber un cou­pable pour ce qu’il n’avait pas fait à dé­faut de pou­voir le coin­cer au­tre­ment. Mais, l’été der­nier, jene la­sen­tais plus cet­te­sé­rie. La chaîne m’a alors de­man­dé une his­toire d’avo­cat. Com­meje suis fas­ci­né par les faits di­vers, j’ai tou­jours une ébauche de scé­na­rio­dans un ti­roir. Trois jour­sa­près, je ren­dais­ma­co­pie.

Qu’est­ce qui vous fas­cine dans les faits di­vers?

Le truc qu’on n’at­tend pas, le Ma­chia­vel qui est en cha­cun de nous. Et, quand il s’agit de pul­sions hu­maines, les gens ne sont pas dif­fé­rents. J’ai beau­coupd’ami­sa­vo­cats­qui me­ra­content leurs belles af­faires. Aus­si bienÉ­ricDu­pontMo­ret­ti, quiaac­cep­té­de­ve­nir jouer son­rôle, que Gil­bert Col­lard. Je­con­nais­sais bien aus­si Jac­quesVer­gès…

Ani­mer, chan­ter, écrire, jouer… est­ce un be­soin­pour vous de tout faire?

C’est vrai que je­me­sens com­meun ma­rion­net­tiste. J’ai­me­créer, lan­cer de nou­veaux ta­lents, ti­rer les fi­celles, avoir l’oeil à tout! Avec le réa­li­sa­teur Jacques Ma­la­terre, je­rê­veà­pré­sent de pro­po­ser deux fic­tions ma­chia­vé­li­que­san­nuelles. On tour­ne­ra la pro­chaine, in­ti­tu­lée Une chan­ce­sur six, dans leMi­di au prin­temps.

Vos pro­jets?

Je vais tour­ner en dé­cembre Des gens sans im­por­tance, le pi­lo­ted’un di­ver­tis­se­ment­pour France 2. Je réuni­rai des ano­nymes qui ont par­ti­ci­pé de près ou de loinàdes évé­ne­ments cé­lèbres : comme l’hom­meà­qui Sar­ko­zya­dit : « Casse­toi, pauv’ con », le con­duc­teur du cardes foot­bal­leurs­qui n’en sont­pas des­cen­dus, le der­nier­por­teur du cer­cueil de De Gaulle… Il y au­ra un or­chestre pour­don­ner des in­dices et quatre per­son­na­li­tés­qui de­vront de­vi­ner qui est qui.

Pa­tri­ckSé­bas­tien, ici­dans « L’Af­fai­re­de­maî­treLe­fort » : « Je­me­sens­com­meun ma­rion­net­tiste. J’ai­me­créer, lan­cer­de­nou­veaux­ta­lents, ti­rer­les­fi­celles, avoirl’oei­là­tout! »

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.