Fuir Mos­soul à tout prix...

Monaco-Matin - - Monde -

De­puis le lan­ce­ment de l’of­fen­sive de Mos­soul, le 17 oc­tobre der­nier, les au­to­ri­tés s’at­tendent à voir ar­ri­ver un af­flux consi­dé­rable de dé­pla­cés, les IDP ou In­ter­nal­ly Dis­pla­ced Per­sons, dans le jar­gon des Na­tions Unies. Se­lon les es­ti­ma­tions, plus d’un mil­lion et de­mi de ci­vils vi­vraient en­core dans la deuxième plus grande ville d’Irak. Pour ac­cueillir cette po­pu­la­tion, d’im­menses camps ont été, ou sont en train d’être­cons­truits dans un rayon d’une cin­quan­taine de ki­lo­mè­tre­sau­tour de Mos­soul. Sur la route qui, de­puis Er­bil, mène plein ouest vers la ligne de front, il est ain­si im­pos­sible de ra­ter Al Kha­zer et Has­san Sha­mi. Deux vé­ri­tables villes de tentes blanches et de pré­fa­bri­qués ali­gnés au cor­deau, pou­vant ac­cueillir cha­cun­quelque100000 per- sonnes! Les pre­mières fa­milles d’IDP s’y sont dé­jà ins­tal­lées. Au gré des avan­cées la­bo­rieuses de l’ar­mée ira­kienne, confron­téeàune fa­rouche ré­sis­tance des com­bat­tants de Daesh, les ci­vils « li­bé­rés » ne traînent pas en ef­fet à quit­ter Mos­soul. En ce mi­lieu de se­maine, àune tren­taine de ki­lo­mètres de la ville as­sié­gée, à un noeud rou­tier étroi­te­ment contrô­lé par l’ar­mée ira­kienne, quelques vé­hi­cules qui n’ont rien­de­mi­li­taires tentent de pas­ser. Des voi­tures sur­char­gées de pas­sa­gers et em­me­nant le peu­quia­puê­tre­sau­vé. Mai­saus­si des ca­mions bennes d’où n’ap­pa­raissent que des têtes. S’ils ont pu sau­ver leur peau de la bar­ba­rie dji­ha­diste, ces pauvres diables ne sont pas au bout de leurs­peines. Ils ont dé­sor­mais toute une vie à re­cons­truire.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.