La re­cherche en marche

Monaco-Matin - - Santé -

Le Dr Oli­vier Brocq, rhu­ma­to­logue au Centre hos­pi­ta­lier Prin­cesse-Grace deMo­na­co, an­cien du CHU de Nice, ac­corde une grande im­por­tance à la re­cherche. « Nous par­ti­ci­pons ac­tuel­le­ment à des tra­vaux au­tour de deux axes, ré­sume-t-il. Le pre­mier est l’uti­li­sa­tion de nou­veaux trai­te­ments dans la po­lyar­thrite rhu­ma­toïde : des bio­thé­ra­pies qui ar­ri­ve­ront sur le mar­ché dans deux ou trois ans. Le deuxième concerne les stra­té­gies thé­ra­peu­tiques. L’ob­jec­tif est d’ana­ly­ser l’uti­li­sa­tion des mé­di­ca­ments chez des pa­tients en échec de trai­te­ment. Grâce à ces études, la prise en charge de la po­lyar­thrite rhu­ma­toïde pro­gresse. On par­vient à stop­per la ma­la­die et à évi­ter le re­cours à la chirurgie (pro­thèses de hanches, de ge­noux no­tam­ment). » Le Dr Brocq sou­ligne à l’ins­tar du Pr Roux l’in­té­rêt du diag­nos­tic pré­coce, « on ob­tient de meilleurs ré­sul­tats en termes de dou­leurs, d’at­teinte ar­ti­cu­laire et de ré­mis­sion, si la po­lyar­thrite rhu­ma­toïde est trai­tée tôt.»

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.