Et pour­quoi pas ?

Monaco-Matin - - Sports -

Au­jourd’hui et­de­mainàS­tras­bourg, les Fran­çaises se trouvent fa­ceàun­mo­nu­ment en fi­nale de la Fed Cup, la Ré­pu­blique tchèque, vic­to­rieuse de qua­tredes cinq der­nières édi­tions. Mais Amé­lie Mau­res­mo croit ses filles « ca­pables de grim­per tout là-haut » . Ca­ro­line Gar­ciaetK­ris­ti­na Mla­de­no­vic, 23e et 42e mon­diales, de­vront battre une double cham­pionne de Wim­ble­don, Pe­tra Kvi­to­va, 11e à laWTA, et la ré­cente fi­na­liste de l’US Open Ka­ro­li­na Plis­ko­va, 6e, pour ins­crire la France pour la troi­sième fois au pal­ma­rès après 1997 et 2003. « Si on re­garde le clas­se­ment, on peut ren­trer à la mai­son. A nos filles d’éle­ver leur ni­veau de jeu ! » , dit la ca­pi­taine. « On a cra­va­ché dur pour être là. Les Tchèques sont fa­vo­rites, mais une pe­tite porte va s’ou­vrir. Il fau­dra être en­tre­pre­nantes » , constate Gar­cia. L’idée est de grap­piller deux points en simple, ce dont les Fran­çaises sont ca­pables puis­qu’elles ont cha­cune bat­tu au moins une fois leurs ad­ver­saires sur le cir­cuit, et de conclure en double, le match dis­pu­té en der­nier en Fed Cup. Pen­dant un temps N.1 mon­diales en double, Mla­de­no­vic et Gar­cia, au­raient toutes leur­schances fa­ce­pro­ba­ble­ment à Lu­cie Hra­de­cka et Bar­bo­ra Stry­co­va.

(Pho­toAFP)

Par­men­tier, Mla­de­no­vic, Mau­res­mo, Gar­cia et Cor­net : cinq filles pour unex­ploit face aux Tchèques.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.