Un Pa­ra­dis se­cret or­ga­nique

Monaco-Matin - - Détente -

Guillaume: De  à , dans tous tes albums, l’amour est très pré­sent. Pour­quoi?

C’est un thème fé­dé­ra­teur, in­épui­sable. On ne l’abor­de­pas de la même fa­çon se­lon que l’on a  ou  ans. Moi, j’aime le par­tage. L’hon­nê­te­té. Je vou­lais ex­pri­mer dans

Pa­ra­dis se­cret de vrais sen­ti­ments, de vraies émo­tions.

Ma­non: Cet al­bum est plus or­ga­nique, plus soul. Et sur scène?

Je ne vais pas me pro­me­ner avec un or­chestre sym­pho­nique, c’est juste im­pos­sible. Sauf à fai­reune tour­née des stades, mais j’ai be­soin d’une in­ter­ac­tion avec vous. Outre la­basse et la bat­te­rie, beau­coup de cordes et de cuivres. D’où ces ac­cords épu­rés que vous pou­vez en­tendre sur l’al­bum.

My­lène: La ca­vale est un titre fort. Qui l’aé­crit?

Cette chan­son est néeàB­ruxelles, pen­dant l’en­re­gis­tre­ment de l’al­bum. C’était un soir, tard, il pleu­vait. Frédéric For­tu­ny, au pia­no, jouait de plus en plus vi­teen fai­sant cou­rir les ac­cords cres­cen­do. Avec Em­ma­nuel Da Sil­va, on a très na­tu­rel­le­ment com­men­cé à cou­cher les mots etàal­lon­ger les phrases. J’ai pro­po­sé un re­frain corse, ils ont adhé­ré. Un maî­tre­mot: li­ber­té.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.