Jean Leo­net­ti au­mi­cro de Ra­dioÉ­mo­tion

Monaco-Matin - - Côte D’azur | Carnet -

Jean Leo­net­ti, dé­pu­té-maire (LesRé­pu­bli­cains) d’An­tibes et sou­tiend’Alain Jup­pé pour la pri­mai­rede la­droite et du centre, était hierà13­heures l’in­vi­té d’Émo­tion à la Une, l’émis­sion de la ré­dac­tionde Nice-Ma­tin sur Ra­dio Émo­tion.

La phrase. « Le choix d’Alain Jup­pé, c’est un choix d’homme. Alain Jup­pé ne change pas d’avis au gré du vent et des son­dages. Il a la hau­teur de vue d’un homme d’État. Alain Jup­pé, c’est aus­si un pro­jet cen­tré sur trois élé­ments ma­jeurs: la lutte contre le chô­mage de masse, la ca­pa­ci­té à dé­ve­lop­per un État fort et une réflexion ap­pro­fon­die sur notre sys­tème édu­ca­tif. On ne peut pas ac­cep­ter qu’ilyait au­tant de dé­cro­cheurs dans notre pays et au­tant d’en­fants qui abordent le col­lège avec l’ab­sence de connais­sances fon­da­men­tales. »

Son coup de gueule. « Cette fa­çon de la part de gens qui sont dans mes va­leurs, de la droite et du centre, de se ré- jouir de la vic­toire deDo­nald Trump et de ver­ser dans la dé­ma­go­gie. La dé­ma­go­gie ne fe­ra pas le bon­heur des Fran­çais. Les Fran­çais ne se “trum­pe­ri­se­ront” pas. »

Son coup de coeur. « Pour les in­fir­mières et les in­fir­miers qui se battent pour bien faire leur mé­tier. Les in­fir­mières ont le sen­ti­ment que leur pro­fes­sion se déshu­ma­nise, qu’elles de­viennent des ma­chines à faire des actes. Ce sont des gens qui font leur mé­tier avec amour et avec pas­sion. »

Réé­cou­tez Émo­tion à la Une avec Jean Leo­net­ti sur www.ra­dioe­mo­tion.fr Ra­dioÉ­mo­tion, sur 105.3(Nice-Cannes) ou 100.5 (Mo­na­co-Men­ton)

(DR)

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.